Claustrophobes s’abstenir : la future station lunaire sera vraiment très inconfortable

La vie à bord de Lunar Gateway sera difficile : avec 1,5 mètre cube d’espace personnel et pas de fenêtres, l’engin ressemblera plus à un sous-marin qu’à une station spatiale, pour son équipage.

Pourquoi est-ce important ?

La station Lunar Gateway repoussera les frontières de l'humanité vers des régions de l'espace encore jamais atteinte. Mais concevoir un habitat viable en orbite lunaire est un vrai challenge pour les ingénieurs de la NASA. Et y vivre en constituera un autre.

L’actualité : on en sait plus sur l’architecture de la future station lunaire.

  • Lunar Gateway n’occupera environ qu’un sixième de la surface de l’actuelle ISS ; pour faire vivre quatre personnes comme c’est pour l’instant prévu, cela ne représente pas grand-chose.
  • « Le module d’habitation international aura un espace habitable d’environ 8 mètres cubes et vous devrez le partager avec trois autres personnes » a estimé René Waclavicek, architecte spatial et chercheur en conception au sein de la firme autrichienne LIQUIFER Space Systems lors de la conférence de la Semaine tchèque de l’espace à Brno, en novembre dernier. « En d’autres termes, il s’agirait d’une pièce de 2 mètres sur 2 mètres sur 2. Et vous êtes enfermé là-dedans. Il y a d’autres pièces, mais elles ne sont pas plus grandes et il n’y en a pas beaucoup. »
  • Le module d’habitation international I-Hab sera l’un des deux éléments habitables de la future station, et il sera de fabrication européenne. Le second se nommera HALO, et sera développé par Northrop Grumman aux États-Unis.
  • I-Hab servira principalement de module d’habitation, mais il s’agira d’un cylindre traversé par un couloir étroit dans lequel il sera impossible de se croiser de front. Il abritera un espace privatif fermé pour chaque membre d’équipage, mais qui ne dépassera pas 1,5 mètre cube. De quoi se sentir fort à l’étroit.

« En fait, vous vivez dans une salle des machines. Les systèmes de survie font du bruit, ils ont beaucoup de ventilateurs, et vous n’avez que 1,5 mètre cube d’espace privé où vous pouvez fermer la porte et dompter le bruit. »

René Waclavicek

Pas de fenêtre pour les pionniers de l’orbite lunaire ?

  • Les conditions de vie à bord de Lunar Gateway seront plus proches de celles à bord d’un sous-marin que de l’ISS, jusqu’à un détail qui a son importance : alors que la station spatiale internationale dispose d’une baie d’observation qui permet d’observer notre Terre dans l’espace, sa petite sœur sera dénuée de fenêtres.
  • « Dans la Station spatiale internationale, l’endroit le plus populaire où les astronautes passent chaque minute libre est le hublot », a rappelé Waclavicek. « Mais il y a des problèmes techniques qui y sont associés. La Lune est mille fois plus éloignée [que l’ISS] et chaque fenêtre constitue une perturbation dans la continuité de la structure. De plus, le verre étant très lourd, un hublot est la première chose qui a été annulée. »
  • Une option qui n’est toutefois pas tout à fait fermée : selon Space.com, le module de chargement ESPRIT, qui doit aussi être construit en Europe, disposera peut-être de petites fenêtres. Mais pas de quoi offrir le panorama de l’ISS.
  • Le module HALO devrait être envoyé dans l’espace dès 2024, tandis que I-HAB devrait le rejoindre en 2027.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20