« Love me tender »: Musk a obtenu 46,5 milliards de dollars pour prendre le contrôle de Twitter

Le patron de Tesla et SpaceX, Elon Musk, est déterminé à mettre la main sur Twitter. Selon un nouveau rapport de la SEC, l’homme le plus riche du monde dispose bien du financement pour racheter l’entreprise. Il n’est pas encore certain qu’il opte pour une « offre publique d’achat ».

Après avoir fait allusion pendant plusieurs jours à une « offre publique d’achat » (« tender offer ») via Twitter, en faisant notamment référence à la chanson Love me tender d’Elvis Presley, Musk a trouvé suffisamment de capitaux pour prendre le contrôle de la plateforme. Selon le dépôt de la SEC, le patron de Tesla a obtenu un financement de 46,5 milliards de dollars. Il obtiendra une ligne de crédit de 25,5 milliards de dollars de Morgan Stanley et d’autres banques. Il financera lui-même les 21 milliards restants.

Musk a fait une offre de rachat de Twitter de 43 milliards de dollars, soit 54,2 dollars par action, la semaine dernière. Il possède déjà 9,1% des actions.

Musk a-t-il assez de capitaux ?

Bloomberg s’interroge sur la partie que Musk compte financer lui-même. Selon le média américain, il ne possède « que » 3 milliards de dollars. Il devrait mettre en gage environ 58,7 millions d’actions Tesla pour garantir la facilité de prêt sur marge de 12,5 milliards de dollars incluse dans le financement par emprunt. Cela porterait le pourcentage total d’actions qu’il a mises en gage à environ 85% de ses avoirs. Les documents de la facilité de prêt sur marge permettent à Musk de vendre ses actions Tesla non gagées.

Les actions restantes qu’il possède vaudraient environ 25 milliards de dollars. Ainsi, s’il les vend toutes, il disposera d’un capital suffisant pour financer lui-même une partie du rachat. Musk pourrait également chercher des partenaires pour co-investir dans Twitter.

Musk va-t-il lancer une offre publique d’achat ?

Il n’est pas encore certain que Musk opte pour une « offre publique d’achat », via laquelle il achèterait des actions directement auprès des actionnaires, à 54,20 dollars ou plus. Si une majorité d’entre eux donnent leur accord, il prendrait effectivement le contrôle de l’entreprise.

Dans un premier temps, le patron de Tesla semble espérer pouvoir convaincre le conseil d’administration de Twitter d’entamer des pourparlers de rachat. « La personne déclarante souhaite négocier un accord définitif pour l’acquisition de Twitter par la personne déclarante et est prête à entamer ces négociations immédiatement », peut-on lire dans la déclaration.

Pour l’instant, Twitter ne montre pas beaucoup d’intérêt à accepter l’offre de Musk. Au contraire, l’entreprise a mis en place une construction appelée « pilule empoisonnée« . Les actionnaires pourraient ainsi avoir la possibilité d’acheter des actions à un prix réduit. Dans le but de rendre le rachat de Musk plus difficile.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20