Les soldes vont être prolongés de deux semaines

Isopix

Les ministres des Indépendants et de l’Economie appuient la volonté des commerçants de prolonger la période des soldes. Après une adaptation d’ordre technique, la proposition de loi devrait permettre aux commerçants de sortir quelque peu la tête de l’eau.

Mercredi dernier, la commission Économie de la Chambre demandait un avis avant de voter la prolongation des soldes jusqu’au 14 février. David Clarinval (MR) et Pierre-Yves Dermagne (PS), après consultation avec le secteur, ont remis un avis favorable, tout comme le Conseil supérieur des Indépendants et PME.

En raison de la crise, les commerçants possèdent des stocks importants qu’ils doivent encore écouler. En outre, le mois de janvier n’a pas été aussi florissant que les précédentes années.

Exceptionnel

Le souci, c’est que cela demande des ‘modifications exceptionnelles’ du Code du droit économique. Le Conseil supérieur des Indépendants et PME précise que cette prolongation ‘ne doit pas remettre en cause la période de solde à long terme’.

En outre, le ministre Pierre-Yves Dermagne voit dans cette prolongation ‘une garantie sanitaire’. ‘Allonger la période des soldes, c’est éviter les périodes de trop fortes affluences.’ David Clarinval a lui bien conscience ‘que cette nouvelle mesure ne permettra pas de solutionner tous les problèmes rencontrés par les commerçants impactés par la crise, mais cela constituera une aide complémentaire pour des secteurs qui en ont grandement besoin.’