Les nouvelles infections en forte hausse (+32%): ‘C’est un signal d’alarme absolu’

Isopix

Le nombre d’infections quotidiennes au coronavirus continue d’augmenter dans notre pays. En moyenne, 115 nouveaux cas ont été enregistrés chaque jour sur la période du 7 au 13 juillet. C’est pratiquement un tiers de plus que durant les sept jours précédents, montrent les chiffres de Sciensano.

Le dernier jour pour lequel nous disposons de chiffres (presque) complets est le lundi 13 juillet. Ce jour-là, pas moins de 216 cas confirmés de Covid-19 ont été identifiés. Il s’agit du chiffre le plus élevé en une journée depuis le 25 mai, il y a plus d’un mois et demi. Il est tout à fait envisageable que des chiffres similaires aient été enregistrés ces derniers jours, mais nous devons attendre les résultats complets de Sciensano pour en avoir le cœur net.

La moyenne des nouvelles infections pour la période du 7 au 13 juillet est donc désormais de 114,7. C’est 32% de plus que pour la période du 30 juin au 6 juillet. À cette époque, il y avait en moyenne 86,9 nouvelles infections par jour.

Au total, 63.238 personnes ont pour l’instant officiellement été infectées par le nouveau coronavirus.

Admissions et décès à l’hôpital

Toutefois, le nombre moyen de personnes qui meurent chaque jour des suites du Covid-19 continue à diminuer. Ce chiffre est actuellement de 1,7, soit 45% de moins que la semaine précédente. Le nombre total des décès en Belgique s’élève pour le moment à 9.795.

Quant au nombre moyen d’admissions quotidiennes à l’hôpital, il ne semble pas non plus augmenter jusqu’à présent. Entre le 7 et le 13 juillet, 9,3 personnes en moyenne ont été admises chaque jour en hôpital pour cause de Covid-19. Mais vu le nombre croissant d’infections, de nombreux experts redoutent une hausse prochaine des admissions.

‘Nous avons besoin de savoir d’où viennent ces infections’

‘C’est beaucoup et cela fait longtemps qu’on n’avait plus atteint ce chiffre’, a commenté le virologue Marc Van Ranst, sur Radio 1 ce vendredi matin. ‘C’est un signal d’alarme absolu. Tout le monde doit faire des efforts dans ce sens: garder ses distances, porter des masques là où il le faut et limiter le nombre de contacts sociaux. La règle des quinze contacts par semaine n’est pas appliquée et je sais que tout le monde ne s’y tient pas.’

L’expert a estimé que la hausse des chiffres inclut déjà certainement les premiers retours de vacances: ‘Nous avons besoin de savoir de toute urgence d’où viennent ces infections.’

Marc Van Ranst a d’ores et déjà prévenu ‘qu’il n’y aura pas d’autres assouplissement des mesures la semaine prochaine’. On se dirigerait même vers un durcissement des mesures si les chiffres devaient continuer à augmenter.

D’un second lockdown, il n’est pas (encore?) question, principalement à cause des conséquences économiques qui seraient désastreuses. Mais l’expert a rappelé, sur Twitter cette fois, que ‘le 15 mars, nous avions 214 nouveaux cas. Et le 17 mars, c’était le début du lockdown.’