Les îles Canaries veulent devenir le nouveau refuge des télétravailleurs

La pandémie a gravement affecté le tourisme dans les îles Canaries. – Andrés Gutiérrez/Alliance pour l’image

Les îles Canaries ambitionnent de devenir le lieu le plus prisé des télétravailleurs. Ce faisant, l’archipel, qui a été sévèrement touché par la crise sanitaire et les restrictions liées aux voyages, veut diversifier son économie. L’archipel prétend pouvoir offrir un cadre idéal pour le télétravail et espère attirer pas moins de 30.000 télétravailleurs.

Les îles Canaries ont été durement touchées par la crise et ne verront pas des touristes de sitôt. Toutefois, ‘le risque de contracter le virus dans la région est beaucoup plus faible que sur le continent espagnol’, affirme Yaiza Castilla, responsable régionale du tourisme, au journal espagnol El Pais.

Des hôtels vides

Selon plusieurs études, le produit intérieur brut (PIB) des îles Canaries a diminué de 21% au cours du mois de septembre par rapport à la même période l’année dernière. En octobre, seuls 15% des hôtels des îles étaient ouverts. Le taux d’occupation moyen est également resté très faible : il était inférieur à 25%.

Cela signifie que le taux d’occupation de l’ensemble du secteur hôtelier est tombé à moins de 10%. Les locaux espéraient que la période hivernale des pays voisins serait propice à une reprise, mais les nouvelles mesures restrictives prises par de nombreux pays pour lutter contre la résurgence du virus ont anéanti leurs espoirs.

Toutefois, pour compenser cette perte, les autorités locales ont eu l’idée de lancer une campagne internationale et d’attirer 30.000 télétravailleurs. Selon certains analystes,  ces chiffres pourraient même être revus à la hausse. Ces experts soulignent également qu’en moyenne, cette population étrangère dispose d’un budget de dépenses plus important que celui des touristes ordinaires. Elle pourrait donc apporter une véritable valeur ajoutée à l’économie locale.

Qualité de vie

Les  propriétaires d’espaces de travail communs sont impatients. ‘Il y a plus de 90 lieux de travail disponibles dans l’archipel’, indique le porte-parole du secteur. Chacun de ces centres peut accueillir une vingtaine de télétravailleurs en moyenne.

La plupart des places sont maintenant largement occupées. Auparavant, seuls quelques indépendants de la région avaient recours au télétravail, mais le déclenchement de la pandémie a changé la donne du jour au lendemain. Aujourd’hui, le télétravail est devenu une pratique courante.

Yaiza Castilla souligne que les îles Canaries sont une destination attrayante pour les travailleurs à domicile et cela, pour diverses raisons. ‘Il y a bien sûr le climat agréable, mais les îles offrent également une certaine qualité de vie’, affirme-t-elle. ‘La population est également très chaleureuse’, ajoute-t-elle.

‘Les distances à couvrir sont également limitées’, détaille Yaiza Castille. Les pays européens en sont en effet très proches. ‘Le coût de la vie aux îles Canaries est également l’un des plus bas de toute l’Union européenne. Plusieurs options fiscales avantageuses souffrent même aux personnes qui souhaiteraient créer une entreprise.’