Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 05 DéC

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Les experts (et les chiffres) poussent à un nouveau confinement: voici les mesures sur la table du Comité de concertation

Logo Business AM
Crise du coronavirus

30/10/2020 | Anthony Planus | 7 min de lecture

Premier Alexander De Croo (Open Vld), - Isopix

Le Comité de concertation se réunit à partir de 13h, ce vendredi. Le monde médical et bon nombre d’experts de la santé tirent la sonnette d’alarme et plaident pour un confinement strict. Quelles sont les options sur la table?

Tous les voyants de l’épidémie de coronavirus en Belgique sont au rouge vif et les chiffres ne donnent aucun signe d’amélioration. Des admissions quotidiennes en hôpital au nombre de lits encore disponibles en passant par les effectifs des centres hospitaliers, tous les indicateurs font craindre le pire.

Les chiffres du jour

Ce vendredi matin, l’Institut de santé publique Sciensano a annoncé avoir recensé en moyenne 15.316 nouveaux cas de Covid-19 entre le 20 et le 26 octobre, soit une hausse de 38% par rapport à la période précédente. Et durant ce même laps de temps, 79 personnes en moyenne sont décédées quotidiennement à cause du coronavirus (+43,9%). Quant à l’incidence (nombre de nouveaux cas par 100.000 habitants), elle s’établit désormais à 1.609 (+186%).

Quant aux admissions en hôpital, elles ont atteint une moyenne journalière de 618, entre le 23 et le 30 octobre. Cela représente une augmentation de 77%. Au total, 6.187 personnes sont hospitalisées (+4%), dont 1.057 en soins intensifs (+9%).

‘Limiter l’effondrement de notre système de santé’

Dans une communication conjointe publié jeudi, les hôpitaux belges ont une fois de plus souligné l’urgence de la situation. Un confinement n’est plus ‘une option possible, c’est la seule option’, ont-ils déclaré. ‘C’est la seule façon de limiter l’effondrement de notre système de santé’, ont encore prévenu les centres hospitaliers.

Ils ne sont pas seuls. D’autres experts tirent également la sonnette d’alarme. ‘Il est temps, comme dans d’autres pays voisins, d’actionner le frein d’urgence: le lockdown’, a tweeté le virologue Marc Van Ranst jeudi matin, tandis que Margot Cloet (Zorgnet Icuro) ne disait pas autre chose. ‘Nous devons réinstaurer un lockdown général dès que possible. Si nous attendons plus longtemps, le problème deviendra si important que les hôpitaux devront laisser des gens mourir ou bien ils seront contraints de fermer leurs portes’, a-t-elle prévenu.

‘Il est inévitable que l’on va durcir les mesures’

Devant la Chambre, le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld), a souligné que toute nouvelle décision prise par le Comité de concertation se baserait sur les avis scientifiques, les faits et les chiffres. ‘Il ne peut y avoir aucune discussion à ce sujet’, a-t-il déclaré. Avant d’ajouter: ‘Si nous voulons sortir de cette période à risque, nous devons fournir un effort de longue haleine. Ce sera l’un des sujets abordés demain (lire vendredi, NDLR) au cours du Comité de concertation.’

De son côté, le commissaire Covid-19 du gouvernement, Pedro Facon, a estimé dans l’émission ‘Terzake’ que ‘les responsables politiques ne doivent pas hésiter à prendre des mesures fermes’, précisant qu’il est urgent de limiter les contacts sociaux et qu’il ne faudra pas assouplir trop vite ces nouvelles mesures. ‘C’est ce qu’attendent les soins de santé’, a-t-il conclu.

Quant au ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (sp.a/Vooruit), il a déclaré ‘qu’il est inévitable que l’on va durcir les mesures. Il faut réfléchir aussi à la longueur de ces mesures dans le temps. Une chose est certaine: quatre semaines ne suffiront pas, même huit je ne le dirais pas.’

Quelles sont les mesures sur la table du Comité?

  • Déplacements: la question des déplacements sur le territoire devrait être abordée ce vendredi. En France, les déplacements non-essentiels seront interdits, sauf exceptions, à partir de ce soir, minuit. Les attestations de déplacement font leur retour, les sorties pour faire de l’exercice sont limitées à une heure et à un rayon d’un kilomètres, etc. En Belgique toutefois, les experts et les politiques ne semblent pas vouloir revenir à une situation de chasse aux sorcières contre, par exemple, les personnes qui se rendent dans leur seconde résidence.

Confinement en France: voici les règles strictes en matière de déplacements

  • Commerces non-essentiels: tous les magasins considérés comme non-essentiels pourraient devoir fermer leurs portes. La mesure pourrait toutefois sembler excessive dans la mesure où les commerces ne sont pas des lieux de forte transmission du virus. De plus, tant le Fédéral que les Régions souhaitent préserver les intérêts économiques. La piste reste néanmoins plausible au vu des chiffres alarmants. ‘Si l’on veut sauver l’économie, il faut d’abord sauver la santé publique’, a d’ailleurs déclaré jeudi le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke.
  • Télétravail: si la fermeture des entreprises ne semble pas du tout à l’ordre du jour, le travail à distance pourrait être encore plus privilégié qu’il ne l’est déjà actuellement. Rendre le télétravail obligatoire partout où il est possible apparait comme une des mesures les plus probables.
  • Contacts sociaux: à l’heure actuelle, un contact rapproché par personne est encore autorisé et nous pouvons également encore recevoir quatre personnes à la maison, dans le respect des règles sanitaires. Dans un récent avis, les experts du Celeval ont fait part de leur souhait de voir les contacts sociaux à cette seule et unique personne proche.
  • Enseignement: les congés de la Toussaint commencent ce vendredi soir et il a d’ores et déjà été décidé de les prolonger jusqu’au 11 novembre inclus. Cela devrait offrir une période de réflexion aux autorités quant à la reprise des cours. L’enseignement à distance devrait être privilégié pour les étudiants les plus âgés. Par contre, les différents gouvernements ont, à maintes reprises, exprimé leur souhait de voir les écoles rester ouvertes au maximum.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    64.520.350
  • Nombre
    de décès
    1.493.624
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    587.439
  • Nombre
    de décès
    17.142
Logo Business AM

Business AM | Stocks