Les enfants néerlandais sont les plus heureux au monde, les petits Belges dans le top 10

Depuis 20 ans, l’UNICEF publie chaque année son Innocenti Report Card, un document consacré au bien-être des enfants dans les pays les plus riches et les plus stables. Ce rapport doit mettre en évidence que la richesse du milieu dans lequel on grandit ne fait pas tout, et qu’une approche sur plusieurs niveaux permet de mettre en évidence les disparités dans la satisfaction de certains besoins. Cette étude prend ainsi en compte des facteurs tels que le bien-être mental des enfants, leur santé physique et le développement de leurs compétences scolaires et sociales.

Le dernier rapport compare les scores de 41 pays considérés comme riches, et ce sont les Pays-Bas qui arrivent en tête du classement, suivis du Danemark et de la Norvège. Si le score élevé des pays scandinaves dans toute étude ayant trait au bonheur et à l’éducation ne surprendra personne, nos voisins néerlandais sont eux aussi réputés plutôt bons dans ces domaines. En 2020, l’OCDE leur accordait un score bien supérieur à la moyenne dans son index Better Life, qui analyse le niveau de vie d’une population en prenant en compte des données telles que les revenus, l’accès au logement, l’éducation, et les soins de santé.

Éducation à la néerlandaise

Interrogée sur la question par CNBC, Anita Cleare, autrice de “The Working Parent’s Survival Guide » a rappelé qu’il ne fallait pas négliger le rôle des facteurs socio-économiques dans l’influence du bonheur des enfants. Elle a expliqué que si un enfant a certains besoins satisfaits, ce qui est plus probable dans un pays riche, il a plus de chances d’être heureux. Elle insiste aussi sur « un parental assertif, qui fixe des limites claires avec beaucoup d’amour et de chaleur … et qui s’est constamment avéré être en corrélation avec des résultats positifs pour les enfants ». Un domaine dans lequel les Néerlandais pourraient obtenir les bons points, jusqu’à les mettre en tête du classement devant les Scandinaves, car nos voisins bataves ont la réputation d’être ouverts à la discussion sur des sujets qui pourraient être considérés comme plus inconfortables à aborder dans d’autres pays.

Des petits Belges pas trop à plaindre

Cela dit, la Belgique ne s’en tire pas trop mal non plus ; elle arrive à la huitième place du classement, entre la France et la Slovénie. Notre pays obtient toutefois des scores fort disparates : il se classe 17e pour le bien-être mental, mais il monte à la 7e place pour la santé physique, et à la 8e pour tout ce qui relève de l’apprentissage de nouvelles compétences. Ce n’est pas la première fois que notre pays obtient des scores honorables dans ce genre d’étude, même si on reste loin du podium.

En queue du classement, on retrouve, dans cet ordre, le Chili, la Bulgarie, et les USA.

Attention bien sûr qu’il s’agit là de grandes tendances générales : ce n’est pas parce qu’un pays obtient un bon score dans ce classement que ses jeunes habitants sont forcément tous heureux et en sécurité. De même que vivre dans un pays considéré comme riche n’immunise pas à la pauvreté. Mais pour ceux qui ont tendance à voir l’herbe plus verte ailleurs, au moins, ils sauront qu’il nous faut surtout regarder vers le nord pour trouver des pistes pour nous améliorer.

Plus
My following

Deceuninck sponsorise l'équipe cycliste Alpecin

30/11/2021 17:39

(ABM FN) Le fabricant de profilés de fenêtres en PVC, entre autres, Deceuninck, deviendra le nouveau sponsor de la Pro Team Alpecin - Fenix. C'est ce qu'a annoncé le groupe, mardi soir.

Avec ce nouvel engagement, Deceuninck confirme sa forte croyance dans le pouvoir du cyclisme. Deceuninck deviendra non seulement co-sponsor de l'équipe cycliste professionnelle masculine, mais aussi sponsor des équipes de VTT, de cyclocross et de cyclisme d'élite féminin.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20