Les dauphins ont des rapports sexuels pour le plaisir plus souvent que les humains

Nombreux sont ceux qui pensent qu’en tant qu’espèce, nous sommes les seuls à avoir des relations sexuelles pour le plaisir et pas seulement pour procréer. Ce n’est pas le cas. On soupçonnait déjà les dauphins, mais on sait maintenant avec certitude qu’ils aiment ça. Ils ne sont pas vraiment prudes non plus. Ils font souvent l’amour – plusieurs fois par jour. Un amour à la fois hétérosexuel et homosexuel.

Ces résultats ne surprennent pas les scientifiques qui étudient les dauphins. Mais nous en sommes désormais certains grâce à des recherches publiées dans la revue Current Biology. Elles montrent que les dauphins femelles ont des clitoris fonctionnels. Historiquement, les chercheurs se sont concentrés sur les organes génitaux masculins, en raison des préjugés contre le choix des femelles dans la sélection sexuelle et du fait qu’il peut être plus facile d’étudier quelque chose qui se distingue facilement. Les organes génitaux féminins des espèces animales étaient supposés être simples et inintéressants. Mais plus les chercheurs étudient les organes génitaux féminins, plus ils apprennent que ce n’est pas du tout le cas. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si cette évolution est en partie attribuable au nombre croissant de chercheuses.

« La taille d’une pile AA »

Deux biologistes, Patricia Brennan et Dara Orbach, ont précédemment révélé à quel point les dauphins femelles ont des vagins aux plis complexes qui peuvent commodément « brancher » un pénis. Cette anatomie interne donne à la femelle dauphin la liberté de choisir le sperme du mâle qui pourra féconder son ovule.

Brennan et Orbach ont commencé leurs recherches sur les vagins des dauphins en 2016. Elles ont découvert, entre-temps, que les dauphins femelles ont un clitoris reconnaissable entre tous, « de la taille d’une pile AA ». Les chercheuses ont disséqué le clitoris de 11 grands dauphins et ont fait passer des échantillons de tissus dans un scanner micro-CT. Leur examen a révélé plusieurs signes d’un clitoris fonctionnel, notamment un tissu érectile qui pouvait être gonflé par le sang. Elles ont également découvert une bande de tissu conjonctif autour du tissu érectile, qui permet au clitoris de s’accumuler et de conserver sa forme. Et le clitoris a changé de forme au fur et à mesure que les dauphins grandissaient, ce qui suggère qu’il a une fonction liée à la maturité sexuelle.

Deux types de sexe : rapide et long

Mais il n’est pas facile d’étudier le sexe des dauphins de manière expérimentale en laboratoire ou dans la nature. Les signes physiologiques de plaisir associés aux humains et aux autres primates – vocalisation, grimace, roulement des yeux et halètement – peuvent être complètement différents chez un dauphin. Ce que nous savons, grâce aux observations, c’est que les dauphins ont des rapports sexuels fréquents, plusieurs fois par jour en fait. Et qu’apparemment, ils ont aussi deux types de sexe : purement pour la reproduction et purement pour le plaisir. Le premier type est apparemment très éphémère – nous parlons ici de quelques secondes. Mais le deuxième type, le « sexe social », dure beaucoup plus longtemps. En outre, il a lieu entre les mâles et les femelles et entre les dauphins de même sexe.

Brennan et Orbach se sont déjà lancés dans leur prochain défi : la recherche de clitoris chez d’autres cétacés. Elles les ont déjà trouvés chez les orques.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20