L’enseignement en Belgique francophone reçoit beaucoup moins d’argent qu’en Flandre

C’est un vieux phénomène : la communauté francophone dépense beaucoup moins d’argent pour son enseignement que la Flandre. C’est très visible à Bruxelles. De nombreuses familles envoient leurs enfants dans un enseignement néerlandophone, même s’ils ne sont pas d’origine flamande. La qualité y est tout simplement beaucoup plus élevée.

  • Une nouvelle étude de l’IWEPS, un service qui évalue l’enseignement en Belgique francophone et qui se base sur les chiffres de l’OCDE, le montre à nouveau : il y a beaucoup moins de fonds publics disponibles pour l’éducation qu’en Flandre, et aussi en Scandinavie, par exemple.
  • Depuis 2000, les dépenses par élève dans l’enseignement primaire ont augmenté en Belgique francophone, avec 18,6%. Dans l’enseignement secondaire, il est resté plus ou moins le même. Mais dans l’enseignement supérieur, il a baissé de 14%, et même de 22,2% pour les universités.
  • Dans la communauté flamande, les dépenses par élève sont désormais supérieures de 29% à celles de la Belgique francophone. En Allemagne, c’est 10% de plus. Mais les Pays-Bas (2% de moins) et la France (6% de moins) ne dépensent pas plus : c’est plutôt le système éducatif flamand qui est assez « cher », ou dans lequel on dépense beaucoup.
  • Il est intéressant de voir les coûts des pays scandinaves : le Danemark (29 % de plus) mais surtout pour leur éducation.

À lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20