La Belgique est l’un des pays qui dépensent le plus d’argent par élève

En Belgique, le budget annuel alloué à l’éducation des élèves par l’État est bien supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE.

L’heure de la rentrée des classes a sonné pour bon nombre d’élèves en Belgique, de même qu’ailleurs. Ce retour sur les bancs de l’école – qui ne signifie pas seulement la fin des vacances pour les étudiants – est un moment important, surtout pour les familles qui doivent dépenser une certaine somme d’argent pour le matériel scolaire. Une question qui fait souvent débat et la Une de la presse, mais qu’en est-il de l’État ? La Belgique prend part à l’éducation de la jeunesse, mais à quel niveau ?

Selon l’infographie réalisée par Statista, spécialiste des statistiques, sur base de données de 2017, l’État belge débourserait en moyenne 11.853 € par élève et par an, de l’école primaire à l’enseignement supérieur. Une grande partie de ce budget couvre les salaires des enseignants et des membres du personnel. L’achat et l’entretien de matériel spécifique pour certaines formations techniques représentent également une bonne part du budget.  

Évidemment, les dépenses unitaires annuelles augmentent en fonction du niveau d’enseignement. Les élèves du primaire ne coûtent pas autant que ceux de l’enseignement supérieur.

Un bon élève

La Belgique se positionne au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui est de 8.428 €. Notre plat pays est particulièrement bien situé puisqu’il occupe la troisième place du classement, après le Luxembourg (20.011€) et la Norvège (14.368 €). Il devance ainsi les États-Unis (10.778€), l’Allemagne (10.353€) ou encore la France (9.344€). La Turquie clôture le classement avec seulement 3.740€ en moyenne de dépenses publiques d’éducation par élève et par an.

Selon les données de la Banque Mondiale, les dépenses publiques pour l’éducation représentaient 6,4 % du PIB de la Belgique en 2017.

Des fonctionnements qui diffèrent

Bien que cette infographie soit intéressante, elle manque tout de même d’informations. En plus de dater de plusieurs années, les données mises en relation ici ne permettent pas de réaliser une comparaison précise des systèmes éducatifs mis en place dans les pays de l’OCDE.

Elles ne permettent pas non plus d’évaluer le taux de réussite des élèves ni même de connaitre leur niveau d’éducation. On notera tout de même que, selon une étude de l’OCDE datant de 2016, la Belgique se positionnait malgré tout en très bonne position en termes de système éducatif puisqu’elle occupait la 3e place parmi les 35 pays de l’OCDE.

À lire aussi :

Plus
Lire plus...
Marchés