‘Le Royaume-Uni atteindra l’immunité collective lundi’

Londres et le Royaume-Uni vont bientôt retrouver une vie normale. (GV,General View Ref: SPL5211020 120221 NON-EXCLUSIVE Picture by: HowesImages / SplashNews.com)

Grâce à une campagne de vaccination menée d’une main de maître et à l’immunité naturelle acquise via l’infection, le Royaume-Uni est sur le point d’atteindre l’immunité collective. Un cap fatidique devrait être franchi lundi.

D’après les derniers calculs de l’University College London (UCL), la proportion des Britanniques protégés contre le Covid-19 atteindra les 73,4% lundi prochain. Cela regroupe les personnes vaccinées et celles ayant développé des anticorps via une infection au Covid-19 ou (dans de plus rares cas) à d’autres types de coronavirus.

A ce jour, 47,5% des Britanniques ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre le Covid-19.

‘Les estimations de l’immunité collective m’ont surpris. Cependant, elles ne sont pas si incroyables si l’on considère que plus de 50% des adultes ont été vaccinés, qu’environ 42% des personnes ont été exposées au virus et qu’environ 10 % d’entre elles ont une immunité préexistante’, a déclaré le professeur Karl Friston, de l’UCL, interrogé par le Telegraph.

‘Si l’on tient compte de l’efficacité estimée de la vaccination en termes d’immunité stérilisante, cela signifie, selon le modèle, qu’environ 70% de la population est immunisée. Sur la base des taux de contact au début de la pandémie et du risque de transmission estimé, cela correspond presque au seuil d’immunité collective’, assure-t-il.

D’après le modèle, le seuil sera largement dépassé d’ici l’été. Le pourcentage de personnes immunisées continuera d’augmenter, tandis que le Royaume-Uni n’aura plus besoin que d’un taux 40% pour être protégé en raison de la saisonnalité du virus. D’après les modélisateurs de l’UCL, le Royaume-Uni ne connaîtra donc aucun pic estival.

Discorde au sein de la communauté scientifique

L’annonce de l’UCL est d’autant plus surprenante qu’elle survient quelques jours après un avis totalement contraire émis par le Scientific Pandemic Influenza Group on Modelling (SPI-M), qui conseille directement le gouvernement britannique. D’après ces experts, il est ‘hautement probable’ que le calendrier de déconfinement prévu par l’exécutif entraîne une hausse des hospitalisations et des décès durant l’été.

D’après le Telegraph, cet avis n’a pas du tout plu aux membres gouvernement, qui a demandé à d’autres scientifiques de critiquer le travail de leurs propres experts. Cela n’a pas traîné. Hypothèses obsolètes et erronées sur les niveaux d’immunité de la population et l’efficacité du vaccin et non prise en compte les réductions de la transmission dues à la vaccination et à la saisonnalité: les critiques ont déferlé sur le SPI-M.

‘Au cours de plus de 20 années en tant que médecin, je n’ai jamais rencontré de poussée estivale d’infection respiratoire au Royaume-Uni’, a notamment dénoncé le professeur Carl Heneghan, directeur du Centre for Evidence Based Medicine de l’université d’Oxford. ‘Ce que nous voulons vraiment faire, c’est examiner les données du monde réel et prendre des décisions à partir de là.’

‘En général, les prévisions les plus probables de réponses atténuées – c’est-à-dire ce qui est susceptible de se produire, – sont plus optimistes que les projections du pire de réponses non atténuées – c’est-à-dire ce qui pourrait arriver’, ont quant à eux expliqué les chercheurs de l’UCL.

Le déconfinement va se poursuivre

Toujours d’après le Telegraph, le gouvernement britannique envisage de ne pas suivre les recommandation du SPI-M. Ils vont poursuivre le calendrier de déconfinement tel qu’il a été prévu. Dans cette optique, les modélisations de l’UCL sont du pain béni.

Les prochaines levées de mesures auront justement lieu lundi prochain. Les magasins non essentiels et les terrasses des bars et restaurants pourront rouvrir. Les professionnels des métiers de contact vont pouvoir reprendre leur travail également.

Si tout continue de se dérouler comme prévu, les salles de spectacle et les cinémas rouvriront le 17 mai. L’horeca pourra également recommencer à accueillir ses clients à l’intérieur. Les rassemblements en plein air seront peu à peu autorisés, pour arriver à un ‘retour à la normale aussi proche que possible’ le 21 juin.

Sur le même sujet: