Le ‘Palais de Poutine’: les justifications ‘désespérées’ du pouvoir russe

Vladimir Poetin. Foto: Isopix

Déjà vu plus de 100 millions de fois sur Internet, le documentaire d’Alexeï Nalavalny sur le ‘Palais de Poutine’ a atteint un premier objectif ces derniers jours: faire sortir du bois le pouvoir russe. Réalisée par la plateforme anti-corruption de l’opposant, la vidéo entend démontrer que le président Vladimir Poutine s’est fait construire un somptueux palais sur la mer Noire avec de l’argent public détourné.

L’équipe d’Alexeï Navalny a mis en ligne ce documentaire long de deux heures dans la foulée de l’arrestation de l’opposant russe à son arrivée dans un aéroport de Moscou, après une convalescence de plusieurs mois en Allemagne suite à une tentative d’assassinat.

Dans la vidéo, les auteurs décrivent le palais somptueux, et son vaste domaine, que Vladimir Poutine se serait fait construire pour un total de 100 milliards de roubles (1,13 milliard d’euros). L’ensemble comporterait notamment un casino, un cinéma, une patinoire de hockey sur glace et même un club de strip-tease. Selon eux, la propriété – protégée par le FSB et frappée d’une zone d’exclusion aérienne – aurait été financée au moyen de ‘la plus grande affaire de corruption de l’histoire’.

Poutine: ‘Rien de ce qui est montré ne m’appartient’

En temps normal, le pouvoir russe préfère ne pas réagir aux accusations formulées par ses opposants, afin de ne pas leur apporter plus de visibilité. Mais cette fois, même Vladimir Poutine n’est pas resté silencieux.

Dans un premier temps, le président russe a affirmé, lors d’une rencontre télévisée avec des étudiants lundi dernier, que le fameux palais ne lui appartenait tout simplement pas. ‘Rien de ce qui y est montré comme étant mes biens ne m’appartient à moi ni à mes proches’, a-t-il déclaré, évoquant une tentative de ‘laver le cerveau’ des Russes, dans des propos relayés par la RTBF.

Le même jour, la télévision publique russe affirmait que l’Allemagne avait aidé Alexeï Navalny à réaliser son documentaire ‘pour semer la zizanie en Russie’.

Quelle somptueuse villa?

Dans un second temps, vendredi, la télévision russe a relayé une vidéo, d’abord publiée sur la chaîne Telegram Mash, montrant l’intérieur du palais. Celle-ci montre une propriété qui s’apparente plus à un vaste chantier qu’à une somptueuse villa.

L’équipe d’Alexeï Navalny a rapidement réagi en soulignant que ces images confirmaient ce qui était dit dans le documentaire, à savoir que la propriété est actuellement en travaux suite à de graves défauts de construction.

‘Poutine essaie désespérément de trouver une explication’

Enfin, samedi, le milliardaire Arkadi Rotenberg, ami de longue date de Vladimir Poutine, est sorti du bois pour affirmer qu’il était le véritable propriétaire du palais en question.

‘J’ai réussi à conclure un accord avec les créanciers il y a quelques années et je suis devenu bénéficiaire de ce site. Maintenant, ce ne sera plus un secret’, a-t-il déclaré une vidéo également publiée sur Telegram. ‘Tout est fait très soigneusement, efficacement et professionnellement. J’espère que nous terminerons la construction de l’hôtel dans quelques années.’

‘Vladimir Poutine essaie désespérément de trouver une explication au palais dénoncé par Navalny’, estime l’historienne et journaliste Galina Ackerman, grande spécialiste de la Russie. ‘Mais qui d’autre que Poutine peut faire garder le territoire par le FSB, interdire le survol, gérer au travers de l’Administration du président et faire bâtir par des sociétés d’Etat?’

Lire aussi: