Le fondateur de Cardano: « Le bitcoin est son propre pire ennemi et il perdra la bataille contre l’Ethereum »

Charles Hoskinson, le fondateur de la cryptomonnaie cardano (ADA), n’est pas particulièrement optimiste quant à l’avenir du bitcoin (BTC). Il s’attend à ce que la plus grande crypto du marché finisse par perdre la bataille face à l’Ethereum (ETH), deuxième en termes de capitalisation.

Pourquoi est-ce important ?

À ce jour, le bitcoin demeure la plus grande cryptomonnaie du marché. Par conséquent, de nombreux experts le considèrent comme une référence pour les autres cryptos. Le passé a montré à plusieurs reprises que les autres monnaies numériques ont tendance à suivre le cours du bitcoin lorsqu'il y a des changements de prix importants. Si une autre cryptomonnaie parvient à détrôner le bitcoin, elle pourrait alors avoir un impact énorme sur le marché.

Si l’on examine la capitalisation des cryptomonnaies, on constate que le bitcoin est le numéro un absolu avec une valeur de 620 milliards de dollars. Celle d’Ethereum s’élève actuellement à 230 milliards de dollars, ce qui est encore loin du BTC.

Une blockchain trop lente

Néanmoins, certains spécialistes des cryptomonnaies croient fermement que l’Ethereum dépassera le Bitcoin. Le fondateur de Cardano est l’un d’entre eux. Dans un podcast avec le chercheur en IA Lex Fridman, Charles Hoskinson a déclaré que le bitcoin présente un désavantage concurrentiel majeur en raison de sa lenteur.

« Le problème avec le bitcoin, c’est qu’il est tellement lent. Vous pouvez le comparer aux vieux ordinateurs. La seule raison pour laquelle le BTC existe encore, c’est parce que beaucoup d’argent a été investi pour le maintenir en vie », a-t-il déclaré.

« Il faut mettre à jour cette fichue chose », a poursuivi Hoskinson, à propos du mécanisme de Proof-of-Work (preuve de travail) sous-jacent du bitcoin, soulignant que le bitcoin prenait du retard sur ses concurrents. Une position que ne partage pas la communauté BTC. Selon le fondateur de Cardano, la communauté est trop réticente à soutenir les innovations. Par conséquent, il estime que les solutions Bitcoin pour la mise à l’échelle de la deuxième couche sont « très fragiles ».

« Embrasser l’évolution »

« Le bitcoin est son propre pire ennemi », a encore prévenu Charles Hoskinson. « Il a les effets de réseau, il a le nom de la marque et il a l’approbation réglementaire. Mais il n’y a aucun moyen de changer le système, pas même de corriger les inconvénients. »

Le fondateur de Cardano a également déclaré au cours du podcast qu’Ethereum s’est développé pour imiter le réseau Bitcoin, mais qu’il possède une culture de développement agile qui accepte l’évolution. Selon lui, la communauté derrière l’ETH a une culture complètement différente. « Ils aiment évoluer et se mettre à niveau », a-t-il ajouté. « Si je devais parier entre ces deux systèmes, je dirais que neuf fois sur dix, Ethereum va gagner la bataille contre Bitcoin ».

Charles Hoskinson a toutefois souligné que « cette bataille » est bien plus complexe que la simple rivalité entre BTC et ETH, précisant que de nombreuses autres blockchains, dont bien sûr Cardano, revendiquent une part du gâteau.

Cardano est la cinquième plus grande cryptomonnaie du marché avec une capitalisation de 42 milliards de dollars. Outre l’Ethereum et le Bitcoin, il doit également devancer le Binance Coin (BNB) et le Tether (USDT).

Par ailleurs, il n’est peut-être pas sans importance de préciser que Charles Hoskinson est également le cofondateur d’Ethereum.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés