Les nuages noirs s’accumulent pour le Bitcoin: cette fois, il s’agit d’une « croix de la mort »

Répression chinoise, « Head and Shoulders », Elon Musk… En ce moment, les sources d’inquiétude ne manquent pas pour les investisseurs en bitcoins, et en cryptomonnaies de manière générale. Dernière en date: la confirmation d’une ‘death cross’, qui peut être interprétée comme un signal baissier indiquant un prochain ralentissement majeur du marché.

Les analystes boursiers utilisent le terme « death cross » ou « croix de la mort » pour décrire le moment où la ligne de la « moyenne mobile » des 50 jours croise celle des 200 jours. Ce croisement signale généralement un changement dans la dynamique des prix et la fin d’un « bullrun ».

Source: TradingView

Pour le bitcoin, ce shift tant redouté par les traders s’est opéré le week-end dernier, en même temps que le cours de la star des cryptomonnaies pliait sous le poids des inquiétudes liées à la répression chinoise envers les « mineurs » de bitcoins dans la province du Sichuan.

Tendance à la baisse

Cette nouvelle chute de prix s’inscrit dans la lignée de la tendance à la baisse observée depuis avril, et qui a vu le bitcoin perdre plus de la moitié de sa valeur depuis son pic historique. Rien que sur la dernière semaine écoulée, la culbute se chiffre à quelque 20%.

Si elle n’est assurément pas de bon augure, une ‘croix de la mort’ n’est toutefois pas un signe infaillible. En mars 2020, une « death cross » avait été observée lorsque le bitcoin avait perdu près de 60% de sa valeur sur une période de six jours. Par la suite, la crypto avait entamé un incroyable rallye de plus de 1.000%…

Quoi qu’il en soit, les prochaines heures pourraient s’avérer cruciales pour l’avenir proche de la plus importante des cryptomonnaies en termes de capitalisation. Au moment d’écrire ces lignes, le cours du bitcoin tournait autour des 31.600 dollars. Or les observateurs estiment que si son prix venait à passer sous la barre symbolique des 30.066 dollars – un plus bas atteint le 19 mai dernier – cela renforcerait encore un peu plus le signal négatif envoyé par la « croix de la mort »…

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés