Un député CD&V plaide pour que chaque famille belge reçoive jusqu’à 1.500 euros

CD&V – Steven Matheï – Isopix

Pour éviter que notre pays tombe dans une grave récession, le député fédéral Steven Matheï (CD&V) veut aider chaque Belge et chaque famille. Une sorte de chèque au montant unique qui peut aller de 100 à 1.500 euros. À dépenser dans un certain délai.

‘L’hélicopter money’, le petit nom de cette mesure qui fait son chemin aux États-Unis. En Belgique aussi visiblement. On sait que la crise sanitaire pourrait mettre au chômage temporaire 1 million de personnes. Sans oublier tous ceux qui voient leur activité ralentir.

Au niveau des entreprises, Alexander De Croo a accordé un tampon financier immédiat de 4,5 milliards d’euros, une sorte de report de paiement de l’impôt. En Wallonie, Elio Di Rupo (PS) et Willy Borsus (MR) ont annoncé des mesures concernant les indépendants et les PME: des forfaits allant jusqu’à 5.000 euros. L’État fédéral a également pu dégager 1 milliard d’euros via le vote des douzièmes provisoires ce jeudi. Bien.

Entre 100 et 1.500 euros

Mais quid des autres professions ? De tout un chacun ? Toutes ces mesures sont insuffisantes, juge Steven Matheï (Cd&V) : ‘Ces mesures sont certes importantes, mais nous devons également penser à relancer l’économie. L’Hélicoptère monétaire semble être une bonne technique pour éviter une grave récession’, nous dit-il. Avec un tel système, l’argent est pour ainsi dire réparti dans la population.’

À condition que cet argent soit utilisé dans un certain délai: ‘De cette façon nous dynamisons notre économie et inspirons confiance aux consommateurs. Concrètement, nos calculs se situent entre 100 et 1.500 euros par famille’, explique Matheï. Dans un scénario optimiste, cela coûte aux finances 630 millions d’euros, dans le scénario le plus coûteux, le prix de revient s’élève à 9 milliards d’euros.’ Une fourchette non négligeable.

Matheï soulève d’ailleurs que la faisabilité d’un tel système n’a pas encore été examinée. Le déficit budgétaire belge s’approche dangereusement du chiffre de 3%. Mais tous s’accordent à le dire, au niveau belge comme au niveau européen: d’abord la gestion de l’épidémie. ‘Nous étudions maintenant les possibilités, notamment du fait de récupérer une partie de cet argent via l’impôt. Nous voulons créer un effet maximal’, a ajouté le député fédéral.

L’hélicoptère monétaire est une politique monétaire qui consiste à distribuer de l’argent directement aux citoyens, en passant par la Banque centrale. C’est l’économiste américain Milton Friedman qui a popularisé l’idée en 1969.