Le 2e débat présidentiel sera virtuel, Trump refuse d’y participer: ‘Ils essaient de protéger Biden’

Donald Trump en Joe Biden. – EPA

La commission chargée d’organiser les trois débats présidentiels entre Donald Trump et Joe Biden a annoncé ce jeudi que le deuxième, prévu le 15 octobre, se déroulerait de manière virtuelle. Dans la foulée, le président-candidat a déclaré qu’il n’y participerait pas.

‘Les deux candidats participeront (au débat) depuis des lieux séparés et à distance’, a indiqué la commission dans un communiqué. Le modérateur et les Américains sélectionnés pour poser des questions aux deux candidats seront à Miami, en Floride.

La commission électorale a pris cette décision afin de garantir la sécurité des candidats face au coronavirus. Pour rappel, Donald Trump a été testé positif le week-end dernier et il est donc encore vraisemblablement contagieux à l’heure actuelle. Il pourrait même encore l’être le jour du second débat puisque celui-ci se tiendra environ deux semaines après son premier test positif.

‘Ils essaient de protéger Biden’

‘Non, je ne vais pas perdre mon temps dans un débat virtuel’, a rapidement fait savoir Donald Trump dans un entretien téléphonique accordé à Fox Business. ‘Vous devez vous confronter aux gens, vous ne pouvez pas le faire sur un ordinateur’, a-t-il justifié, avant d’ajouter ‘qu’ils essaient de protéger Biden’.

L’équipe de campagne de ce dernier a déclaré par communiqué que l’ancien vice-président participerait au débat virtuel et qu’il ‘se réjouit de s’adresser directement au peuple américain’.

Le clan Trump n’a pas respecté les règles sur le port du masque

Lors du débat vice-présidentiel mercredi, Mike Pence et Kamala Harris étaient séparés par deux écrans en plexiglas. Les deux candidats se tenait également à une distance d’environ 4 mètres l’un de l’autre, soit pratiquement le double de ce qui était initialement prévu.

Par ailleurs, les règles concernant le port du masque dans le bâtiment qui abritait le débat Pence-Harris ont été renforcées après que des membres de la famille de Donald Trump et de son entourage ne les aient pas respecté en marge du premier débat présidentiel.

Lire aussi: