La vente aux enchères de la 5G en Belgique introduit un nouvel acteur sur le marché ; de quoi faire baisser les prix?

Le secteur belge des télécommunications se dote d’un nouvel opérateur. Lors de la vente aux enchères des fréquences 5G par l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), outre les trois opérateurs traditionnels Telenet, Proximus et Orange, et NRB, contrôlé par Ethias, un cinquième candidat à une licence est apparu sur le marché avec Citymesh Mobile.

La mise aux enchères des fréquences a également rapporté plus que prévu initialement. Il avait été estimé qu’une somme d’environ 800 millions d’euros pourrait être collectée, mais c’est finalement un produit de 1,2 milliard d’euros qui a été déclaré.

Coentreprise

Citymesh Mobile est une entreprise commune de la société belge Citymesh de Bruges, qui appartient depuis quelque temps au groupe informatique Cegeka de Hasselt, et de la société roumaine Digi Communications.

En tant qu’opérateur mobile, Citymesh n’a jusqu’à présent opéré que sur le marché des entreprises. Toutefois, la coentreprise avec Digi Communications aurait pour projet de développer un réseau mobile à couverture nationale à relativement court terme.

La participation de Citymesh Mobile à l’appel d’offres a été une surprise. En effet, pour la première fois depuis près d’un quart de siècle, le marché belge des télécommunications mobiles s’enrichit d’un nouvel opérateur de télécommunications à part entière qui souhaite développer son propre réseau pour les particuliers.

Pour pouvoir développer cette activité, un partenariat a été engagé avec Digi Communications, qui est déjà actif sur le marché des télécommunications de détail en Roumanie, en Italie, au Portugal et en Espagne.

Rattraper le temps perdu

Petra De Sutter (Verts), ministre des Entreprises publiques, a souligné que l’introduction d’un nouvel acteur sur le marché belge des télécommunications accroît la concurrence et peut donc avoir un impact sur les prix.

Le ministre a également réagi avec satisfaction au produit de la vente aux enchères, qui a été nettement supérieur aux prévisions. Petra De Sutter a souligné qu’en matière de technologie 5G, la Belgique est jusqu’à présent à la traîne en Europe.

Selon elle, une partie des recettes de la vente aux enchères sera utilisée pour rattraper les pays voisins.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20