La technologie ‘sans caisse’ d’Amazon s’exporte à d’autres commerces

Amazon Go à Seattle (Isopix)

Amazon veut vendre sa technologie derrière les magasins sans caisse à d’autres boutiques physiques. Le système sera toutefois un peu différent.

L’entreprise américaine Amazon diversifie toujours plus ses secteurs d’activité. Son nouveau client: les chaines de magasins. Elle propose de leur vendre la technologie qui gère les Amazon Go, c’est-à-dire ses commerces sans caisse. La société aurait déjà signé plusieurs contrats avec des clients, mais sans dire leur nom. Elle augmente ainsi la rentabilité de son service de vente physique.

Selon Dilip Kumar, vice-président du service, la technologie est ‘applicable dans toutes les tailles de magasins’. Il faudra cependant voir si les clients aiment aller dans des magasins sans caisse. Plus les gens privilégieront ce type de magasin, plus la demande pour cette technologie sera haute.

Petit changement cependant dans le fonctionnement. A l’entrée des magasins, il ne faudra pas montrer son application mais bien sa carte de crédit. Le reste des courses se déroule de la même façon. Le prélèvement se fait ensuite directement à la sortie, sans même avoir eu à scanner les articles.

Concurrence

Au niveau de la technologie en elle-même, Amazon n’est pas le seul à la proposer. Grabango et AiFi proposent un système du même genre et depuis plus longtemps que la société de Jeff Bezos. Cette présence sur le marché risque de réduire la demande.

De plus, la firme réfléchit encore sur la question des chaines de magasins concurrentes aux Amazon Go. La vendre augmenterait la concurrence pour les magasins physiques. Mais s’y opposer ferait diminuer le nombre possible de clients.

Enfin, on peut aussi se demander qui va récupérer les données des utilisateurs: Amazon, le commerce ou les deux. Selon Dilip Kumar, Amazon ne récupérera que les adresses mail et les données de la carte de crédit du client afin de pouvoir lui envoyer le reçu. Il n’est cependant pas dit si le commerce pourra aussi recevoir les données pour pouvoir personnaliser le service marketing.

Lire aussi: