Israël/Palestine : ‘La réaction belge, je n’ai que quelques mots pour la décrire: hypocrite et lâche’

Au sein du gouvernement belge, les verts et les socialistes font pression pour qu’une position ferme soit adoptée face à l’escalade de la violence entre Israël et les Palestiniens. Mardi, la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès (MR) a fait une première déclaration. Et ce matin, elle était sur les plateaux de la VRT et LN24 pour évoquer ce dossier.

  • Sophie Wilmès a parlé d’une ‘situation très difficile, une escalade où la population civile est touchée’. Elle espère une initiative européenne: ‘Nous devons utiliser la diplomatie, mais à 27 pays, avec l’UE, il est toujours difficile d’avoir une position unique. Il faut donc une approche cohérente de la discussion’, a-t-elle déclaré.
  • En ce qui concerne les mesures de restrictions sévères contre Israël, telles que suggérées par la gauche au sein du gouvernement, Sophie Wilmès s’est abstenue: ‘J’entends des gens demander des sanctions. Mais nous ne sommes pas les premiers à le faire, nous devons d’abord entamer le dialogue, d’abord faire respecter un cessez-le-feu’.
  • En attendant, sur le terrain, le retour de flamme a été violent en Israël. Les Israéliens ont été choqués par la puissance du Hamas, qui a lancé hier une énorme contre-offensive avec l’aide militaire de l’Iran: plus de 1.000 roquettes ont été lancées en direction de l’État hébreux.
  • Dans le même temps, l’armée israélienne continue de bombarder la bande de Gaza, tuant plus de 40 personnes, dont au moins 12 enfants.
  • L’ambassadeur israélien en Belgique, Emmanuel Nahshon (photo ci-dessus), s’est montré très sévère envers le gouvernement belge sur LN24 ce matin. ‘Les pays amis – les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni – soutiennent tous Israël de manière claire et sans équivoque dans notre droit à nous défendre contre ces attaques. Quand il s’agit de la réaction belge, malheureusement ce qui me vient à l’esprit, c’est le mot hypocrisie et le mot lâcheté’, a-t-il déclaré.
  • Emmanuel Nahshon n’a par ailleurs pas voulu entendre parler d’un cessez-le-feu: ‘Nous nous sommes fait tirer des centaines de roquettes dessus depuis plus de 24 heures. Que voulez-vous que nous fassions?’

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés