La plus grande plantation d’arbres jamais vue en Flandre débute aujourd’hui, la Wallonie s’y prépare

‘The Biggest Tree Plant’ a commencé ce mercredi. Cette campagne de plantation d’arbres se veut être la plus importante jamais réalisée en Flandre.

L’architecte de jardin Louis De Jaeger a planté le premier arbre de la campagne ce jeudi matin à Asse. ‘L’objectif est de pouvoir dire à la fin de la saison de plantation que nous avons planté des milliers ou des millions d’arbres en Flandre, comme ça a été le cas Éthiopie ou aux Philippines’, a-t-il expliqué à la VRT.

Les initiateurs du projet ont localisé 100 forêts nourricières à développer à travers toute la Flandre. Les zones sur lesquelles ils s’affaireront représentent un total de 75 hectares. Soulignons que quelques forêts nourricières wallonnes participent au projet, telles que la forêt-jardin de Monceau-sur-Sambre ou l’Ecolibrium de Couvin.

Les organisateurs comptent sur la participation de tous les citoyens flamands. Ceux-ci peuvent participer à un des tree-building mis en place par le groupe. L’espace de quelques heures, cette activité leur permettra de planter un arbre tout en en apprenant davantage sur les nombreux bienfaits de leur action.

De plus, chaque Flamand est invité à planter un arbre dans son jardin. ‘En Flandre, nous avons autant de jardins privés que de forêts, qui représentent chacun environ 10% du territoire. Si tout le monde plante un arbre, nous aurons presque le double de zones boisées’, ajoute Louis De Jaeger.

Offrir un arbre en cadeau

Les personnes qui souhaitent se joindre au mouvement peuvent se rendre sur le site grootsteboomplantactie.be. En plus d’y trouver toutes les informations pratiques de la campagne, elles pourront y enregistrer l’arbre qu’elles ont planté dans leur jardin.

Et pour ceux qui ne peuvent pas se rendre dans une des forêts nourricières ou qui n’ont tout simplement pas de jardin, les organisateurs ont pensé à tout. Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. En payant 10 euros, vous pouvez contribuer à l’achat d’un arbre, qui sera planté dans une des 100 zones sélectionnées par les organisateurs.

Enfin, vous avez aussi la possibilité d’offrir un arbre en cadeau à un proche. L’occasion de donner un ‘arbre de la passion’ ou un ‘arbre de mariage’, conclut Louis De Jaeger.

La Wallonie s’y met bientôt

Côté wallon, une campagne similaire est en préparation. La semaine dernière, la ministre de l’Environnement Céline Tellier a annoncé que plusieurs actions allaient être menées dans ce sens. Objectif : planter les fameux 4.000 km de haie et/ou un million d’arbres.

Agriculteurs, propriétaires de terrains agricoles, associations et citoyens seront mobilisés. Une campagne de sensibilisation sera lancée fin novembre, à l’occasion de la semaine de l’arbre en Wallonie. Un site internet sera mis en place afin que chacun puisse obtenir des renseignements concernant la manière de planter, les possibilités de subventions et l’avancement du projet. Une action symbolisée par le slogan ‘Yes We Plant’.

Pour remplir ses objectifs, la Wallonie a décidé de faire passer son budget global des subventions à la plantation de 300.00 à 1,2 million d’euros. Un montant qui devrait atteindre les 2 millions d’ici la fin de la législature.

D’après une étude, un agriculteur wallon sur deux serait prêt à planter des haies. Mais certains obstacles, tels que les difficultés d’entretien (temps et coût) et le cadre législatif changeant et trop strict, les freinent. ‘Nous devons travailler sur ces freins, stabiliser le cadre réglementaire, mobiliser des soutiens supplémentaires et, pour l’entretien, travailler sur le partage de l’équipement pour que ce ne soit plus un problème’, a indiqué le ministre wallon de l’Agriculture, Willy Borsus.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20