La France se prépare à des coupures d’électricité cet hiver : dans quelles conditions seront-elles mises en place ?

L’Hexagone a établi une marche à suivre pour se préparer à l’impensable : une pénurie d’électricité au cœur de l’hiver. Le risque est bien réel, mais pas encore à l’ordre du jour, l’objectif premier de ce plan est d’éviter le chaos. On fait le point sur la situation.

Pourquoi est-ce important ?

Plusieurs facteurs font que la France risque de se retrouver à court d’électricité au cours des jours les plus froids de l’hiver. La guerre en Ukraine est bien entendu l’un de ces facteurs, mais la sécheresse qu'a connue la Norvège joue également un rôle. Premier exportateur européen, le pays pourrait garder pour lui la production de ses 1.700 centrales hydro-électriques. Enfin, l’arrêt d’une bonne partie du parc à réacteur français ne joue pas non plus en faveur de la France.

Dans l’actu : alors que le risque de pénurie d’électricité cet hiver se fait de plus en plus grand, la France prévoit un plan pour éviter une situation chaotique.

  • Des délestages (des coupures d’électricité organisées et ponctuelles) ne seront mis en place que si certaines conditions précises sont rassemblées : « On effectuera ces coupures qu’en cas de vague de froid et si le froid se confirme ET que les dispositifs d’économie d’énergie ne fonctionnaient pas », a indiqué une source proche du gouvernement français, rapporte BFMTV.

L’essentiel : ce plan prévoit de possibles pénuries d’électricité dès le mois de janvier, lorsque les températures seront plus basses.

  • Le Réseau de transport d’électricité (RTE) prévoit des délestages tournants, à savoir des coupures d’électricité à certaines heures et dans certaines régions du pays.
  • Ces coupures devraient avoir lieu aux heures de pointe, soit le matin entre 8h et 13h et le soir entre 18h et 20h. Les coupures ne dureront pas plus de 2 heures d’affiliées.
  • Le délestage n’est pas permis le week-end, que très rarement le soir après 20 heures et jamais la nuit, sauf dans une situation exceptionnelle, précise le gouvernement.
  • Le plan vise à rationaliser les pénuries d’électricité. Ainsi, les coupures ne seront pas liées « aux départements dans lesquels il fait le plus froid, mais seront réparties et lissées », a précisé la RTE.
  • En cas de coupure prévue, la population sera prévenue la veille à plusieurs reprises, afin qu’elle puisse s’adapter.

Le détail : le plan vise à maintenir l’alimentation de certaines infrastructures clés du pays.

  • Les établissements dont l’activité est liée à la sécurité ou à la défense continueront ainsi d’être alimentés, de même que les hôpitaux, éclairages et certaines autres entreprises dont la liste détaillée n’a pas été communiquée pour des raisons de sécurité.
  • En revanche, les établissements scolaires seront fermés en matinée ou en après-midi, suivant le délestage. Les trains et métros seront également impactés, mais de manière indirecte puisque, pour des raisons de sécurité suite à l’arrêt des réseaux de signalisation, certaines lignes ne circuleront pas.

À noter : comme l’a souligné le Président Emmanuel Macron ce samedi, ce plan vise simplement à se préparer à l’impensable. Plusieurs scénarios avec diverses intensités ont ainsi été étudiés.

  • Si le risque de coupures d’électricité est bien réel, il n’est pas imminent. Il se pourrait d’ailleurs que le pays traverse l’hiver sans problème particulier.
  • Pour éviter tout scénario catastrophe, l’Hexagone a renforcé ses liens avec ses pays voisins exportateurs d’électricité, notamment la Belgique.
  • Par ailleurs, le gouvernement demande à sa population, de même qu’aux entreprises, de limiter leur consommation d’énergie.
  • Une simulation à l’échelle nationale est prévue le 9 décembre.

Comment se tenir informé ?

  • Une communication d’envergure sera mise en place pour informer la population en cas de délestage prévu, mais il est également possible de suivre l’évolution de la situation et de vérifier si l’on est concerné par la coupure d’électricité via le site : https://coupures-temporaires.enedis.fr/.
  • Un système d’alerte est également proposé sur le site https://www.monecowatt.fr/inscription-alerte-vigilance-coupure/.
  • Enfin, l’application EcoWatt permet de suivre la situation depuis son smartphone.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20