La fête fut brève: Apple perd (déjà) sa première place des ventes de smartphones en Chine

Apple perd sa première place des ventes de smartphones en Chine, après l’avoir obtenue il y a trois mois seulement. Le marché des smartphones est au ralenti, à cause des confinements et une baisse des dépenses, mais pas uniquement.

La bataille fut rude, et la victoire brève. Après six ans, Apple était enfin parvenu, sur le dernier trimestre 2021, à retrouver la première place des ventes de smartphones en Chine. Mais la marque à la pomme reperd sa première place, et glisse au troisième échelon, derrière Vivo et Oppo, deux acteurs chinois.

En cause : un ralentissement des ventes de smartphones, dans un contexte plus large de ralentissement économique et de ralentissement des dépenses des consommateurs. Des zones entières, comme Shanghai, la plus grande ville du pays, sont sous un confinement très strict. Les ventes de smartphones, sur le premier trimestre (qui ne prend donc pas encore entièrement en compte le confinement de Shanghai, commencé à la toute fin du mois de mars) ont baissé de 14%, selon un rapport de Counterpoint Research, observateur du marché, cité par CNN Business. Les niveaux correspondent alors presque à ceux du premier trimestre 2020, où avaient lieu les tous premiers confinements.

Mais ce ralentissement a été plus douloureux pour Apple que pour les marques chinoises. Comparé au dernier trimestre 2021, où la firme de Cupertino avait pris la première place, et où la sortie de l’iPhone 13 donnait encore un coup de pouce aux affaires, les ventes ont baissé de 23% au premier trimestre 2022. La part de marché a baissé de 21,7% à 17,9%, ajoute Counterpoint.

Cette société de recherches n’est d’ailleurs pas la seule à constater qu’Apple perd la première place et que les ventes baissent. Canalys, société qui étudie également les tendances du marché de la tech, observe que les envois de l’usine aux revendeurs ont baissé de 36% sur le premier trimestre, comparé à celui d’avant.

Pas d’amélioration à venir

Dans les mois à venir, aucune amélioration des conditions qui ont impact négatif sur le marché ne semblent en vue. « Je ne pense pas que les données du deuxième trimestre s’amélioreront beaucoup, car les blocages en cours continueront d’affecter la volonté des consommateurs de dépenser », explique Ivan Lam, analyste de Counterpoint, à CNN.

Avant le marasme économique que créent le covid et les confinements, le marché des smartphones était déjà dans une mauvaise posture, avance encore l’étude de Counterpoint. La demande notamment était déjà en baisse, et il n’y avait pas de nouvelles innovations pour la relancer.

La réjouissance fut alors brève, pour Apple. Mais à côté de la perte de la première place sur ce marché important, la firme a également du souci à se faire pour le reste de ses activités : les confinements chinois touchent également, de près ou de loin, ses fournisseurs, et cela a un impact sur ses affaires.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20