L’action d’Apple en baisse, malgré un chiffre d’affaires en hausse : pourquoi ?

Malgré les pénuries et les problèmes au sein de la chaine d’approvisionnement, Apple a enregistré une hausse de 9% de son chiffre d’affaires au cours du premier trimestre par rapport à celui de 2021. Le géant américain a réalisé 25 milliards de dollars de bénéfices sur le trimestre écoulé (+5,8%), mais son avenir pourrait ne pas être aussi radieux.

Ce jeudi, la firme à la pomme a fait part de ses résultats trimestriels : chiffre d’affaires et croissance en hausse pour Apple, et ce, malgré les difficultés auxquelles l’entreprise doit faire face depuis plusieurs mois. Apple s’en est en effet plutôt bien sorti, en dépit des pénuries de matériaux liées à la guerre en Ukraine, des problèmes d’approvisionnement et de productions dus à la recrudescence de cas de coronavirus en Chine. Un bilan positif et pourtant, l’action de l’entreprise a baissé de 4% dans les échanges prolongés, après l’annonce des résultats.

Un avenir incertain

La mise en garde du directeur financier d’Apple, Luca Maestri, sur le trimestre en cours a certainement contribué à cette chute de valeur. L’homme a en effet indiqué que l’entreprise devrait faire face à plusieurs défis au cours des prochaines semaines. La situation sanitaire en Chine ne semble pas s’améliorer, de sorte que les retards d’approvisionnement et de production pourraient empirer. Les ventes d’Apple pourraient en être affectées, de l’ordre de 4 à 8 milliards de dollars, selon le directeur financier.

« Cela affectera la plupart des catégories de produits », a déclaré le PDG d’Apple, Tim Cook, lors de l’appel des résultats. De quoi effrayer les investisseurs.

In fine, si la firme de Cupertino est parvenue à se maintenir à flot durant toute la pandémie, parvenant à dépasser les 3.000 milliards de dollars de valorisation, et à passer outre les pénuries et ralentissements de la chaine d’approvisionnement, il semblerait que la réalité à laquelle fait face le monde l’ait rattrapée.

L’iPhone, toujours le produit phare d’Apple

L’entreprise pourrait toujours se reposer sur sa branche smartphones qui a enregistré une hausse des ventes de 5% au cours du dernier trimestre. Un excellent chiffre qui s’explique en partie par les « switchers », comme les appelle le PDG de l’entreprise, Tim Cook, à savoir ces personnes qui ont fait une croix sur leur smartphone Android au profit d’un iPhone.

Il estime que l’activité smartphones haut de gamme de la firme continuera de bien se porter et est à l’abri de la détérioration de l’intérêt des consommateurs. Après avoir profité – comme beaucoup d’autres – d’un véritable boom de croissance durant la pandémie, l’entreprise doit faire face à un retour à la normale plutôt brutale.

Pourtant, du côté des Mac, la croissance se poursuit, boostée par la transition des puces Intel vers celles d’Apple, les M1. Les choses sont différentes pour l’iPad. Les ventes ont baissé de 2,1% par rapport à l’année dernière, malgré le lancement de nouveaux modèles équipés de processeur M1.

Enfin, pour ce qui est des services de la boite – qui comprend les abonnements aux différents services, frais de licence et garanties prolongées –, Apple enregistre une forte croissance, avec une hausse de 17%.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20