La crise du 737 Max force Ryanair à revoir ‘en urgence’ ses plans pour l’été

La compagnie aérienne Ryanair va devoir se passer des 10 Boeing 737 Max dont la livraison était prévue pour cet été. (Photo by Omar Marques / SOPA Images/Sipa USA)

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair comptait sur les Boeing 737 Max pour assurer ses vols de l’été. Mais suite à la crise qui se prolonge, elle doit aujourd’hui revoir son programme, avec des licenciements possibles à la clé.

La crise du Boeing 737 Max n’est pas encore prête de se finir. Le constructeur américain espère que l’autorisation de vol sera donnée à la mi-2020. La procédure d’approbation prend du temps, même si la FAA, la fédération fédérale de l’aviation, se montre satisfaite des progrès de Boeing. Mais cela retarde énormément la construction et la livraison des avions.

La compagnie low cost Ryanair va en faire les frais cet été. Selon La Libre, Boeing lui a fait savoir qu’il ne pourrait pas livrer les 10 premiers 737 Max avant septembre ou octobre ‘au plus tôt’. Ryanair a envoyé une note à tous ses pilotes et membres d’équipage pour leur annoncer que le programme de cet été allait être revu ‘en urgence’. En effet, la belle saison commence en avril pour la compagnie. Et sans ces 10 avions, elle ne pourra pas assurer tous les vols prévus.

Licenciements possibles

Selon Eddie Wilson, PDG de la filiale Ryanair DAC, ‘des pertes d’emploi au sein du personnel de bord et des pilotes ne sont pas exclues’. La compagnie va devoir retirer au moins 10 avions des bases existantes pour assurer certains vols.

A Bruxelles, Ryanair a déjà annoncé qu’il retirait un des 4 avions présents à partir d’avril. Des vols ont déjà été annulés. Aucune annonce n’a encore été faite pour l’aéroport de Charleroi.

Ryanair devait recevoir 58 Boeing 737 Max cet été sur les 135 commandés. Mais suite à deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes, tous les 737 Max ont été interdits de vol. La production a également été interrompue. Cette crise qui dure depuis 10 mois a d’énormes conséquences économiques pour Boeing. Le constructeur a notamment dû emprunter 12 milliards de dollars pour éponger les coûts supplémentaires.

Lire aussi: Le vol inaugural du nouveau Boeing 777X (vidéo)