Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La Commission, pessimiste, établit un classement des économies européennes les plus touchées

Logo Business AM
Économie

07/07/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

Isopix

La zone euro doit s’attendre à faire face à une récession plus profonde et une reprise moins marquée. C’est le message qu’a voulu faire passer la Commission européenne.

Les prévisions de la Commission ne sont très optimistes. En moyenne, l’économie des 19 pays de la zone euro devrait se contracter de 8,7% cette année, mais seulement augmenter de 6,1% en 2021. C’est un constat plus inquiétant que celui établi début mai, avec une plongée de 7,7% et une reprise à 6,3%.

Parmi les pays les plus touchés par la crise, on retrouve sans surprise l’Italie et l’Espagne. Les pays touristiques sont également dans les premières places.

La Belgique se trouve pile-poil dans la moyenne, mais prend la 8e place. À titre de comparaison, les économies des Pays-Bas et de l’Allemagne se contracteront de 2% en moins, ce qui est considérable en termes de PIB.

Sans surprise, une fois encore, ce sont les pays scandinaves qui s’en sortent le mieux.

En outre, la Commission prévoit une inflation à 0,3% cette année et à 1,1% en 2021.

Dans le meilleurs des cas

Si la Commission s’attendait à une levée des restrictions plus importante, l’hypothèse qui est établie ici ne tient pas compte d’une deuxième vague.

Outre ce risque, les autres indicateurs qui plomberont les prévisions sont le chômage structurel (une fois les aides terminées), les faillites des entreprises et l’absence d’un futur accord entre le Royaume-Uni et l’UE.

Au niveau mondial, la croissance du nombre d’infections est une source d’incertitude, en particuliers aux États-Unis et dans les marchés émergents.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour