Juillet 2021 a été le deuxième mois de juillet le plus chaud jamais enregistré en Europe

Le mois dernier a été le deuxième mois de juillet le plus chaud jamais enregistré en Europe et le troisième plus chaud jamais enregistré dans le monde. C’est ce que rapporte le service climatique européen Copernicus.

Dans la plupart des pays d’Europe du Nord et de l’Est, le mois de juillet 2021 a été « considérablement plus chaud » que la moyenne. Dans la région de la mer Baltique, les températures ont été supérieures à la moyenne de 1991 à 2020. Helsinki, par exemple, a connu son deuxième mois de juillet le plus chaud et la Lituanie a connu une vague de chaleur qui a battu tous les records en termes de durée.

« La vague de chaleur a été particulièrement intense à la fin du mois dans le sud-est de l’Europe », écrit Copernicus dans son bulletin. Le plus haut record de température journalière a été battu en Irlande du Nord et le mercure a été bien au-dessus de la moyenne dans l’est de l’Islande et dans certaines parties du Groenland.

Dans une zone qui s’étend du Portugal à l’Allemagne, le mois de juillet a été légèrement plus froid que la moyenne. C’était également le cas dans certaines parties du nord-ouest de la Russie et dans une grande partie du Spitzberg. Dans notre pays, les températures (calculées à Uccle) ont été inférieures aux normales saisonnières pendant la majeure partie du mois de juillet, selon l’IRM.

En dehors de l’Europe, le mois de juillet a également été plus chaud que la moyenne dans la plupart des pays d’Asie. Les températures les plus inhabituelles ont été enregistrées sur l’île russe de Sakhaline, la ville japonaise de Sapporo, la Russie continentale voisine et l’extrême nord-est de la Chine. Il a également fait particulièrement chaud dans la mer du Japon et dans l’océan Pacifique, selon les relevés de Copernicus.

« Une chaleur exceptionnelle sur l’ouest des États-Unis et l’ouest et le centre du Canada a persisté de juin à juillet », a indiqué le service climatique. « Les températures en Afrique du Nord ont également été supérieures à la normale presque partout ».

En outre, les parties occidentales de l’Europe centrale ont également été la cible de précipitations supérieures à la moyenne. Certaines parties de la Belgique et de l’Allemagne ont été touchées par de graves inondations. Dans le nord de l’Italie aussi, des rues entières se sont transformées en rivières.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20