Facebook, Instagram, YouTube: la CIA appelle les dissidents russes à contacter ses espions via le dark web

La CIA recherche activement des Russes qui s’opposent à la guerre en Ukraine et les invite à la contacter. « C’est pour les rassurer qu’il y a des gens de l’autre côté qui veulent les protéger », expliquent le service de renseignement américain.

La CIA diffuse des messages sur les réseaux sociaux dans lesquels elle explique (en russe) comment les Russes peuvent les atteindre via le dark web. Elle y dispose d’une plateforme qui a fait ses preuves dans la collecte d’informations dans le monde entier depuis son lancement en 2019.

VPN

« Il y a des Russes inquiets qui tentent désespérément de joindre la CIA », a indiqué un responsable de la CIA sous couvert d’anonymat à l’agence de presse AP. « Pour les personnes qui souhaitent entrer en contact avec nous de manière sécurisée, c’est le moyen de le faire ».

« Lorsque les gens décident de tendre la main, ils sont très conscients de ce qu’ils font et des risques encourus », a déclaré Mark Kelton, chef retraité du contre-espionnage à la CIA, cité nommément par AP. « Il s’agit ici de les rassurer sur le fait qu’il y a des gens de l’autre côté qui veulent les protéger ».

Cette plateforme de la CIA, selon les instructions diffusées sur YouTube, Facebook et Instagram, peut être atteinte via Tor. Il s’agit d’un navigateur qui redirige le trafic internet par l’intermédiaire de plusieurs tiers afin de masquer l’identité et la localisation de l’utilisateur, et qui permet d’accéder au dark web. De cette manière, les autorités russes ne peuvent pas voir qui surfe sur tel ou tel site web.

Facebook et Instagram sont interdits en Russie depuis la guerre. Mais il est toujours possible de les atteindre via un VPN (Virtual Private Network), un service payant qui vous permet de préserver votre vie privée et votre anonymat en ligne en créant un réseau privé à partir d’une connexion internet publique.

Cette année, l’intérêt pour les VPN est monté en flèche en Russie. Lorsque « l’opération militaire spéciale » de Vladimir Poutine a débuté le 24 février, le terme de recherche « VPN » a rapidement été saisi beaucoup plus fréquemment sur Google en Russie. Le fournisseur russe de services de télécommunications Yota a indiqué que le nombre d’abonnés utilisant ses services VPN avait été multiplié par 38 au cours du premier trimestre de l’année.

Sphère d’influence

Les tentatives de Poutine de couper les Russes des informations provenant de l’extérieur de sa sphère d’influence ne fonctionnent donc que dans une mesure limitée. Surtout si la CIA peut entrer en contact avec des citoyens inquiets, ou même avec des soldats russes en Ukraine.

Les services de renseignement américains surveillent également de près les éventuelles dissensions avec le régime de Poutine parmi les élites russes. Certains d’entre eux ont perdu leur fortune à cause des sanctions occidentales et se sont exprimés publiquement contre la guerre.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20