Facebook dénonce les commissions d’Apple, mais oublie de parler de ses propres taxes

La dispute entre Epic Games et Apple a mis en avant la commission demandée par le gestionnaire de l’App Store pour chaque transaction. Facebook entre aujourd’hui dans la danse et dénonce cette taxe sur son réseau social. Mais la firme oublie de rappeler qu’elle aussi se fait de l’argent sur le dos des utilisateurs.

La petite guerre entre Epic Games et Apple encouragent d’autres entreprises à se dresser contre Apple et les taxes d’application sur l’App Store. C’est le cas du géant Facebook, agacé par la politique de la marque à la pomme qui lui donne de moins en moins accès aux données de ses clients. La riposte? Mettre en avant les commissions de l’App Store considérées comme indues par le réseau social.

30% de commission

Pour illustrer ses propos, Facebook a publié un petit montage où l’on voit qu’Apple récupère 30% sur un achat tandis que Facebook, lui, ne récupère rien. Une manière de dénoncer Apple et de se faire un peu de pub en montrant à tout le monde que le réseau social ne prélève rien sur les transactions.

Apple n’a pas vraiment apprécié cette tentative d’intimidation et a directement réagi. Comment? En bloquant la mise à jour dans laquelle Facebook affiche cette information. Le réseau social a déjà expliqué qu’il cherchait un nouveau moyen d’afficher cette commission d’Apple.

Par contre, même si il est vrai que Facebook ne prend aucune commission sur des achats réalisé sur le réseau social, elle n’a vraiment pas à se plaindre financièrement. En fait, l’entreprise de Mark Zuckerberg récupère une commission similaire sur le dos des créateurs de contenu. Exemple: si un vidéaste désire upload une vidéo sur Facebook et la monétiser en y mettant de la pub, Faceook récupèrera 45% des revenus publicitaires générés par la vidéo. 15% de plus que la commission d’Apple, en somme. Mais ça, l’entreprise se garde bien de le rappeler.