Fortnite en déroute: un juge autorise Apple à interdire le jeu sur l’AppStore

Le géant américain Apple peut continuer d’interdire le jeu vidéo ultra populaire Fortnite sur l’AppStore. Telle est la décision préliminaire du juge américain en charge de l’affaire.

Apple a décidé à la mi-août de retirer le jeu Fortnite de son magasin d’application, l’AppStore. Le développeur Epic avait réussi à contourner les règles pour priver le fabricant d’iPhone de ses revenus. Normalement, quand une application donne la possibilité d’acheter des éléments du jeu avec de la monnaie réelle – comme c’est le cas sur Fortnine – une partie des revenus doit revenir à Apple. Epic s’y refusant, il offrait des produits bien moins chers. Cela n’a pas plu à l’entreprise de Cupertino, qui a viré le jeu de l’AppStore.

Première réponse judiciaire

Epic a alors attaqué Apple en justice pour que son interdiction soit jugée illégale. La société de jeu avait demandé qu’une décision préliminaire soit rapidement donnée, pour éviter de gros dommages.

Le juge a accédé à cette requête, mais cette première réponse ne va pas plaire à Fortnine. La justice américaine a déclaré que l’interdiction pouvait être maintenue — au moins jusqu’au verdict final. Toutefois, Apple n’a pas le droit de révoquer la licence de développeur d’Epic Games.

De cette manière, l’entreprise peut continuer de fournir l’Unreal Engine, sa technologie graphique 3D pour les autres applications de l’AppStore. C’est notamment très important pour Microsoft qui l’utilise sur un grand nombre de ses jeux.

Les commissions vivement critiquées

Bien qu’Apple ait gagné cette première bataille, il n’a pas gagné la guerre. Les critiques sur son système de commission fusent de tous les côtés. Actuellement, la Commission européenne enquête, par exemple, sur une plainte déposée par le service de streaming Spotify.

Google est aussi confronté à un procès pour les mêmes raisons. La société avait aussi viré Fortnine du PlayStore, car Epic Games avait aussi contourné les commissions.