Face à la sécheresse, la Chine veut à nouveau provoquer la pluie « en tirant sur les nuages »

Alors que le pays fait face à la pire vague de chaleur depuis 60 ans, l’Empire du Milieu veut avoir recours à l’ensemencement des nuages pour provoquer la pluie et, ainsi, adoucir la sécheresse qui frappe une partie du pays.

A l’image de l’Europe, la Chine fait face à une importante vague de chaleur. Les températures dépassent les 40 degrés dans certaines régions du pays, poussant la population locale à abuser des ventilateurs et climatiseurs pour se rafraichir, mettant sous pression le réseau électrique. À cette surconsommation électrique s’ajoute la baisse du niveau des rivières qui réduit la production des centrales hydroélectriques. Et la situation ne devrait pas aller en s’arrangeant de si tôt.

« La vague de chaleur cette fois est prolongée, de grande ampleur et forte dans ses extrémités », a indiqué le National Climate Center dans un communiqué. « Tous signes confondus, la canicule en Chine va se poursuivre et son intensité va augmenter ».

L’absence de précipitation réduit en effet le niveau des fleuves, mettant en péril « la sécurité de l’eau potable des populations rurales et du bétail, ainsi que la croissance des cultures », a déclaré le ministère des Ressources en eau. Cela affecte également l’activité économique du pays. C’est pourquoi la Chine veut à nouveau avoir recours à des techniques lui permettant de manipuler la météo.

Faire pleuvoir les nuages

Des villes proches du fleuve Yangtze ont décidé de provoquer des pluies en ensemençant les nuages. Malheureusement, pour l’instant, la faible couverture nuageuse au-dessus de la zone pose problème, car pour faire tomber la pluie, il faut des nuages. La situation pourrait changer dans les prochains jours, mais manipuler la météo reste la solution préconisée pour contrer la sécheresse dans la région et ainsi faire remonter le niveau du fleuve.

Ce n’est pas la première fois que la Chine veut provoquer la pluie. Elle l’a déjà par le passé et elle n’est pas la seule. Dubaï a déjà eu recours à cette solution pour provoquer des inondations lors de chaleurs extrêmes. Pour inciter la pluie à tomber, il suffit de tirer des charges utiles pluviales – de l’iodure d’argent en poudre – dans les nuages à l’aide de roquettes – une solution qui est plus complexe qu’il n’y parait et assez coûteuse.

Les cristaux d’iodure d’argent peuvent en effet provoquer une pluie soudaine, en raison du fait que les microgouttelettes d’eau contenues dans les nuages se déposent sur les cristaux. Elles deviennent alors plus grosses et plus lourdes, ce qui cause les précipitations.

En parallèle, le ministère des Ressources en eau souhaite augmentation les débits d’eau de 500 millions de mètres cubes au cours des dix prochains jours en ouvrant les vannes du barrage des Trois Gorges. Situé en amont, ce barrage est le plus grand projet hydroélectrique du pays.

Une solution contre les feux de forêt en Europe?

Pour l’heure, l’ensemencement des nuages n’est pas utilisé en Europe, mais ce procédé pourrait s’avérer utile pour lutter contre les feux de forêt qui sont de plus en plus fréquents et puissants sur le Vieux continent. En prévision des feux de forêt qui se manifestent durant la saison sèche, l’Indonésie a eu recours à ce procédé afin de prévenir le déclenchement d’incendies. Alors pourquoi pas par chez nous ?

Le fait est que l’ensemencement des nuages est loin d’être infaillible. La recherche doit encore progresser pour mettre au point un procédé qui nous permettra de manipuler la météo comme on le souhaite. Les répercussions d’une telle pratique doivent également être étudiées.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20