Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

En 2025, le taux de CO2 pourrait atteindre son niveau du Pliocène (une période où les océans étaient 16 mètres plus haut)

Logo Business AM
Climat

14/07/2020 | Jacob Hemptinne | 5 min de lecture

(Isopix)

L’activité de l’homme augmente chaque année la concentration de CO2 dans l’air. En 2025, nous risquons de connaitre un taux record jamais atteint en 3,3 millions d’années. Et cela pourrait avoir un impact direct sur le niveau des océans.

Pour prédire ce qu’il se passera au niveau climatique sur notre planète, les chercheurs utilisent une méthode simple sur le papier, mais fastidieuse: s’intéresser au passé lointain de notre bonne vieille Terre. Leur conclusion: d’ici 2025, nous atteindrons un niveau de concentration en CO2 dans l’atmosphère jamais atteint en 3,3 millions d’années. C’est en tout cas ce qu’on peut lire dans un rapport publié dans Scientific Reports.

Pour arriver à de tels résultats, ces scientifiques ont analysé des dizaines de fossiles: des foraminifères. Il s’agit de fossiles minuscules qui peuplent en masse la Terre depuis des millions d’années, principalement dans les fonds marins. Les chercheurs ont donc mesuré la teneur en Bore contenue dans chaque fossile. Cet élément chimique permet de connaitre le pH de l’eau de mer et donc le taux de CO2 dans l’atmosphère sur des millions d’années. Tout simplement parce le pH de l’eau de mer varie en fonction du CO2.

Retour au Pliocène

Grâce à toutes ces analyses, les chercheurs ont pu retracer l’évolution du taux de CO2 dans l’atmosphère jusqu’au milieu du Pliocène, une période géologique située entre -5,33 à -2,58 millions d’années. À l’époque, la température globale de la planète était plus élevée d’environ 3 degrés. Le niveau des océans était également plus haut qu’aujourd’hui.

‘Nous avons constaté que la partie la plus chaude du Pliocène avait entre 380 et 420 parties par million (ppm) de CO2 dans l’atmosphère’, détaille Thomas Chalk, coauteur de l’étude. Des valeurs relativement similaires à ce que nous connaissons aujourd’hui à savoir environ 415 ppm. Actuellement, la concentration en CO2 dans l’atmosphère augmente d’environ 2,5 ppm par an. Nous dépasserons donc les valeurs atteintes lors du Pliocène en 2025.

On peut alors se demander pourquoi la température globale de la Terre et le niveau de la mer sont moins élevés qu’à l’époque. Selon les auteurs de l’étude, ‘il faut un certain temps au climat de la Terre pour s’équilibrer complètement à des niveaux de CO2 plus élevés […]. Nos résultats nous donnent une idée de ce qui est probablement en magasin, une fois que le système aura atteint l’équilibre.’

Hausse du niveau des océans

Lors du Pliocène, le niveau des océans était plus haut de 16,2 mètres. Alors faut-il s’attendre à une évolution similaire à notre époque ? C’est malheureusement plus que probable selon les équipes de scientifiques.

Car si l’on suit le même scénario qu’il y a 3,3 millions d’années, le niveau des océans montera de manière similaire dans les prochaines années, même si le taux de CO2 actuel se stabilise. On dirait bien que l’histoire va se répéter et cela n’augure rien de bon pour l’environnement et la planète elle-même.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks