Discours d’ouverture de Xi Jinping au congrès du parti: quels sont ses projets pour la Chine?

Xi Jinping a parlé d’un « moment critique » dans l’histoire de la Chine et de « l’unification » avec la démocratie voisine, Taiwan.

Pourquoi est-ce important ?

Le 20e congrès national du parti communiste chinois a débuté dimanche matin. Il pourrait voir Xi Jinping, 69 ans, accepter un troisième mandat présidentiel sans précédent, devenant ainsi le dirigeant le plus puissant de la République populaire depuis Mao Zedong. Il y a donc beaucoup à apprendre du discours d'ouverture de Xi, qui pose les grandes lignes directrices de ses futures politiques.

Les détails : Au cours d’un discours de près de deux heures, Xi a décrit une « mission glorieuse et sans précédent » pour le Parti communiste.

  • Cette mission essentielle serait de poursuivre une « guerre populaire » contre la propagation du Covid-19. Une confirmation du maintien de la doctrine « Zéro Covid » du pays.
  • Xi a également réaffirmé que la « réunification » avec Taïwan reste une priorité absolue.
  • Dans le processus, les États-Unis, sans être explicitement nommés, ont été dépeints comme une « force extérieure » provoquant des tensions dans le détroit de Taiwan. Ils porteraient la responsabilité si Pékin se sentait obligé d’envahir la nation insulaire démocratique par la force brute.
  • En effet, Xi a réaffirmé que la « réunification » pacifique reste l’option préférée de Pékin.
  • « Cela vise principalement les forces extérieures et une petite minorité de forces indépendantistes taïwanaises, mais absolument pas la majorité des compatriotes taïwanais », a-t-il fait écho.
  • La prise de Taïwan, selon Xi, fait partie du « grand rajeunissement de la nation chinoise ». Ces mesures devraient être mises en œuvre d’ici 2049, un siècle après la fondation de la République populaire de Chine.

Comment la Chine envisage-t-elle d’annexer pacifiquement Taïwan ?

  • Bien que Xi n’ait pas mentionné la « politique d’une seule Chine », il a abandonné l’expression « un pays, deux systèmes ». Dans le cadre de ce système, Hong Kong et Macao ont été ajoutés à la Chine en tant que régions administratives spéciales dotées de privilèges juridiques uniques.
  • « L’approche de la réunification pacifique dans le cadre de ‘Un pays, deux systèmes’ est la meilleure façon de réaliser la réunification à travers le détroit de Taïwan et est dans l’intérêt des compatriotes des deux côtés du détroit et de la nation chinoise », a déclaré Xi.
  • Pour renforcer cette déclaration, Xi a fait référence aux liens familiaux entre de nombreux Taïwanais et Chinois. « Les compatriotes des deux côtés du détroit de Taïwan sont liés par le sang et forment une famille dont le sang est plus épais que l’eau », a-t-il déclaré.
  • Pourtant, une union politique avec la Chine reste extrêmement malvenue à Taïwan, qui continue de développer sa propre identité nationale à la vitesse de l’éclair et réclame à nouveau une plus grande reconnaissance internationale.
Plus
Array
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20