Deux morts après que des missiles ont frappé la Pologne, le Conseil de sécurité polonais s’est réuni

La Pologne, pays de l’OTAN, a été touchée par deux missiles. Deux personnes ont été tuées. Le Conseil de sécurité du pays tient une réunion d’urgence.

Pourquoi est-ce important ?

L'OTAN a été créée après la Seconde Guerre mondiale pour assurer la sécurité des États membres. Si l'un d'entre eux est attaqué, cela est considéré comme une attaque contre tous les États membres.

L’essentiel : Deux missiles ont frappé Przewodow, un village situé à la frontière avec l’Ukraine, dans la nuit de mardi à mercredi.

  • Au moins deux personnes auraient été tuées dans l’opération, selon les médias locaux et l’agence de presse AP. Cependant, on ne sait pas encore comment les missiles ont atteint le village.
  • La Russie a bombardé mardi les infrastructures de plusieurs villes ukrainiennes, dont la capitale Kiev et la ville occidentale de Lviv. Cette dernière ville se trouve à environ 50 kilomètres de Przewodow à vol d’oiseau.
  • Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a déjà convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité nationale. Cette information a été rapportée par le porte-parole du gouvernement polonais, Piotr Müller, sur Twitter. Il n’a pas dit pour quelle raison la réunion était convoquée. Il a également demandé explicitement de ne pas diffuser de rumeurs non confirmées.

À noter : Plusieurs sources, dont le ministre de la Défense letton, ont immédiatement condamné la Russie, mais il n’est actuellement pas certain que des missiles russes soient impliqués.

  • Le ministre letton de la Défense, Artis Pabriks, a déclaré sur Twitter que des missiles russes « ont atterri sur le territoire de l’OTAN en Pologne ». Il a ajouté que « la Lettonie soutient pleinement ses amis polonais et condamne ce crime ». Il n’a toutefois pas précisé s’il pouvait vérifier ces informations de manière indépendante.
  • Selon le journaliste Sam Freedman, il est possible qu’il ne s’agisse pas d’un missile russe, mais ukrainien.
  • La Russie elle-même nie que des missiles russes soient impliqués. Selon Bloomberg, il s’agit d’une « provocation délibérée ».
  • Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, avait auparavant averti que des accidents pouvaient se produire. Il a alors déclaré qu’il était important de garder les canaux de communication avec la Russie ouverts à tout moment.
  • Ce n’est pas la première fois qu’un tel accident se produit. En mars dernier, un drone de fabrication soviétique s’est écrasé à Zagreb, la capitale de la Croatie. Le drone a ensuite survolé la Roumanie et la Hongrie, également pays de l’OTAN. Cependant, il n’y a eu aucune blessure à ce moment-là.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20