Deux Britanniques réagissent mal au vaccin: il est désormais déconseillé aux personnes avec des antécédents allergiques

Isopix

Le Royaume-Uni a lancé sa campagne de vaccination ce mardi et déjà les premiers problèmes apparaissent. Deux Britanniques ont eu une grosse réaction allergique après l’administration de la première dose. La santé publique déconseille désormais de vacciner les personnes avec un historique allergique.

Les deux personnes concernées étaient des membres du personnel soignant. Avec les personnes âgées, il s’agit de la frange de la population prioritaire pour recevoir le vaccin. Si cette priorisation a pour but de leur éviter de tomber malades, ils sont également en première ligne pour observer les premiers problèmes passés inaperçus pendant les essais.

C’est ce qui s’est passé pour ces soignants, qui avaient tous deux déjà eu de grosses réactions allergiques pour diverses raisons au cours de leur vie. Ils devaient d’ailleurs toujours se déplacer avec une dose d’adrénaline avec eux, explique l’AFP.

Nouvelle recommandation

Aujourd’hui les deux personnes vont bien, mais les autorités britanniques ont décidé de déconseiller de vacciner ‘toute personne ayant un historique de réaction allergique importante à des vaccins, des médicaments ou de la nourriture’.

Pfizer assure que bien que le vaccin a été produit très rapidement, il n’y a pas eu de concession sur la sureté du produit. Les premières conclusions de la vaccination au Royaume-Uni serviront certainement à ajuster la politique de distribution du vaccin dans les pays qui s’apprête à donner leur autorisation.

Le bon déroulement de la campagne de vaccination est un énorme enjeu politique au Royaume-Uni qui compte le plus grand nombre de morts en Europe (62.000 décès depuis le début de l’épidémie). La réaction rapide de l’agence de régulation des produits médicaux et de soins ‘montre que ce système de surveillance fonctionne bien’, a expliqué Peter Openshaw, expert en immunologie à l’Imperial College de Londres à la BBC. Il précise toutefois que cette recommandation n’est pas du tout inhabituelle pour les nouveaux vaccins.