Combiner le vaccin d’AstraZeneca avec celui de Pfizer : la dernière idée des chercheurs britanniques

Foto: Shutterstock

Le Royaume-Uni va tester dès janvier 2021 une vaccination qui combine le vaccin de Pfizer, déjà autorisé par l’agence britannique des médicaments et celui d’AstraZeneca qui devrait arriver sur le marché plus rapidement. Les chercheurs pensent que cela pourrait donner une meilleure efficacité.

Le vaccin de Pfizer – dont les premières doses ont été injectées ce mardi matin à des citoyens britanniques – assure une efficacité de 90%. Le produit développé par AstraZeneca et Oxford offre une efficacité moyenne de 70%. Le Royaume-Uni pense qu’il est possible d’augmenter leur protection en les combinant.

Les deux vaccins fonctionnent avec deux doses, mais ont des technologies totalement différentes. Pfizer agit sur l’ARNm qui va former les cellules à reconnaitre le virus et à détruire celles qui ont été infectées. Il s’agit d’une toute nouvelle technologie qui n’avait jamais été utilisée sur l’homme. L’université d’Oxford et la firme pharmaceutique AstraZeneca se sont montrées plus traditionnelles et ont créé un vaccin qui crée une réponse immunitaire en cas d’intrusion.

‘L’idée est que vous pouvez maximiser la force de cette réponse immunitaire pour protéger les gens’, explique Kate Bingham, présidente du groupe de travail britannique sur les vaccins, à Business Insider. ‘Les anticorps bloquent l’absorption des virus dans les cellules et les cellules T identifient les cellules qui ont été infectées et les éliminent. Vous voulez idéalement avoir les deux.’

‘Mix and Match’

L’opération Mix & Match devrait débuter en janvier, lorsque le vaccin d’AstraZeneca sera approuvé par l’agence des médicaments. Les participants à l’essai recevront une première dose venant d’un des deux vaccins.

Après un ou plusieurs mois, selon la durée fixée par les scientifiques, les participants recevront une seconde dose. Les chercheurs vérifieront qu’il n’y a pas d’effets secondaires qui résultent de la combinaison des deux vaccins. Ils devront ensuite établir si cette technique est plus efficace que la vaccination avec un seul produit.

Lorsque le vaccin de la firme Moderna sera également accepté, il sera intégré aux essais. Il fonctionne de la même façon que le produit d’AstraZeneca. Une combinaison Moderna-Pfizer sera donc certainement testée.

Lire aussi: