Des chercheurs ont développé un outil capable de prédire les futures crises politiques et financières

En analysant les messages postés sur les réseaux sociaux, il est possible de déterminer quelles sont les grandes tendances d’aujourd’hui, mais aussi celles de demain.

Pourquoi est-ce important ?

Être en mesure de prédire les conflits et crises de demain sur base des messages postés sur la toile permettrait de renverser la tendance ou de prendre des mesures pour y faire face. Les premières références au coronavirus remontent à la fin 2019 et les messages à son sujet, postés aux quatre coins du monde, montraient que la situation était déjà problématique à l'époque.

Des scientifiques de l’Université du Vermont ont mis au point un instrument capable de faire des prédictions à partir des messages publiés sur Twitter. Cet outil, baptisé Storywrangler, fournit une vue en temps réel des sujets populaires sur la toile, permettant de déterminer ce qui « fait l’actu », mais aussi ce qui sera important demain.

Pour y parvenir, les chercheurs collectent environ 10% des messages postés quotidiennement sur le réseau social Twitter et les décomposent en bits simples, en paires et en triplets. Ils comptabilisent ensuite le nombre de fois où certains mots, hashtags, symboles et autres émojis apparaissent dans les tweets pour voir ce qui est tendance. L’outil est capable d’analyser des messages en 150 langues.

Un télescope vers l’avenir

Sur base de ces occurrences et grâce au superordinateur d’UVM avec lequel il est alimenté, l’outil Storywrangler peut prédire les potentiels conflits politiques et troubles financiers de demain. Les chercheurs ont en effet remarqué que les grands évènements sociétaux étaient souvent précédés par des signes avant-coureurs sur la toile. L’utilisation de termes appartenant au champ lexical de la rébellion a augmenté dans des régions du monde où la situation géopolitique était mouvementée ou était sur le point de vaciller.

« C’est comme un télescope pour regarder – en temps réel – toutes ces données que les gens partagent sur les réseaux sociaux. Nous espérons que les gens les utiliseront eux-mêmes, de la même manière que vous pourriez regarder les étoiles et poser vos propres questions. », a expliqué Thayer Alshaabi, doctorant à l’Université du Vermont, à Science Daily.

Les réseaux sociaux permettent en effet à des milliards de personnes de s’exprimer sur divers sujets. Au-delà des plaintes du quotidien, les messages postés sur la toile donnent parfois un aperçu de la situation politique ou financière d’un pays. Ils peuvent également annoncer des changements dans certaines régions du monde ou simplement les grandes tendances de la société.

Plus encore, selon les chercheurs, l’outil Storywrangler serait également utile pour analyser le langage naturel, mais aussi pour constituer l’histoire informatique.

À lire aussi :

Plus
Lire plus...
Marchés