Dans l’ombre d’Amazon, un écosystème de concurrents prospère

Un employé s'affaire au milieu de cartons dans un centre de traitement de commandes d'Amazon
EPA-EFE/EMILIO NARANJO

La domination d’Amazon sur le marché du e-commerce a donné naissance à un écosystème en plein essor de startups et d’entreprises qui cherchent à lui ravir certaines activités, et à aider les détaillants à répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

Amazon représente environ 37,6 % des ventes de commerce électronique aux États-Unis, selon la firme de recherche eMarketer, et jusqu’ici, pour beaucoup de petits détaillants, il était un passage obligé pour étendre leur clientèle.

Un écosystèmes d’entreprises de logistique

Mais ils sont de plus en plus nombreux à contester ces pratiques. Certains critiquent les frais d’Amazon jugés trop élevés ; d’autres, du fait qu’il profite de leurs données pour vendre des produits concurrents.

En parallèle, de nombreuses sociétés se sont créées pour offrir certains des services assurés par la firme de Jeff Bezos. Shopify, Wix.com et Squarespace ont développé leur propre plateforme pour aider les commerçants à vendre en ligne. D’autres ont conçu des logiciels pour la gestion de leurs stocks.

ShipBob et Quiet Logistics traitent les commandes en leur nom dans leurs propres entrepôts. Des startups d’entreposage à la demande comme Flowspace Inc. et Flexe Inc. mettent les détaillants en relation avec des dépôts disposant d’espaces disponibles pour leurs marchandises. Des sociétés de robotique telles que 6 River Systems ou GreyOrange produisent aussi des robots qui imitent ceux d’Amazon. Shippo, ShipHawk et ShipHero développent eux des logiciels pour suivre les expéditions et les livraisons.

D’autres firmes bien établies, comme les transporteurs de gros colis, ont aussi adapté leurs services pour satisfaire les détaillants à la recherche d’autres solutions que celles proposées par Amazon.

Atteindre la qualité de service d’Amazon

Ensemble, ces sociétés composent un système logistique alternatif vers lequel ces détaillants peuvent se tourner. Pour toutes, le défi est de satisfaire les nouvelles attentes des consommateurs. La vaste gamme de produits que propose Amazon, ses expéditions souvent immédiates après les commandes, et ses livraisons rapides, gratuites et traçables, ont créé des exigences élevées auxquelles il faut maintenant se plier.  

Mais ces sociétés relèvent le défi. Shopify et eBay ont annoncé qu’elles se lançaient dans les livraisons, en s’appuyant sur des réseaux d’entreprises de logistiques dotées d’entrepôts. Shopify a acquis 6 River Systems, et les propose maintenant à petits prestataires logistiques. Enfin, United Parcel Service a lancé un service de traitement des commandes, comme sa concurrente FedEx l’avait fait en 2017.