Comité de concertation: la Belgique ne suit pas le scénario français et maintient le statu quo

Le gouvernement fédéral doit encore gérer l’après-inondation ecompter les morts. Elio Di Rupo n’est d’ailleurs pas présent lors de la conférence de presse et se trouve sur le terrain. Mais la crise sanitaire ne s’arrête pas. Voici les décisions du comité de concertation.

Le nombre de contaminations augmente, comme la vaccination. « Il y a de moins en moins de corrélation entre contamination et hospitalisation », ce qui est une bonne nouvelle et qui pousse Alexander De Croo à poursuivre le calendrier de déconfinement, au contraire de ce qui peut se passer en France par exemple. Il n’y a pour l’instant pas de retour en arrière. Ni d’obligation vaccinale pour le personnel soignant pas plus que de pass sanitaire généralisé.

Ce qui change

  • 13 août: le Covid safety ticket sera utilisable pour les événements extérieurs de plus de 1.500 personnes. Seules les personnes vaccinées ou présentant un test PCR négatif datant de moins de 48 heures ou encore une preuve de rétablissement pourront se munir d’un tel ticket. Les tests antigéniques (disponibles en pharmacie) ne seront pas valables.
  • Voyages: si vous revenez d’un pays en zone rouge, vous devrez vous soumettre à un test le jour 1 de votre retour et le jour 7. Si un test est positif, il faudra observer une quarantaine de 14 jours.
  • Les contrôles seront renforcés.

Ce qui ne change pas

  • 3 règles d’or demeurent: port du masque à l’intérieur, distanciation sociale, la ventilation et l’aération. En Belgique et à l’étranger.

La prudence reste toutefois de mise. De nouvelles mesures d’assouplissement ne sont pas à l’ordre du jour pour le moment. La rentrée est une étape cruciale qui déterminera le reste du calendrier de déconfinement.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20