Colruyt, des Danois et une famille du textile candidats au rachat d’E5 Mode: qui a le plus de chances de l’emporter ?

Trois candidats ont soumis une offre finale pour le rachat de la chaîne de vêtements E5 Mode. Le plus connu est la chaîne de supermarchés Colruyt, mais il ne s’agit pas nécessairement du candidat le mieux placé. Le verdict sera rendu le 26 janvier.

Colruyt a fait une offre pour E5 Mode par l’intermédiaire de sa filiale ZEB. Les autres candidats sont la famille du textile De Sutter, connue pour sa marque de jeans Ansi, et le groupe de mode danois BTX. Des informations confirmées par le curateur Jozef Dauwe.

Sur le plan financier, toutes les offres sont proches les unes des autres, mais les conditions sont différentes. Si cela ne tenait qu’aux syndicats, c’est le groupe De Sutter qui l’emporterait. Il compte conserver plus de 90% du personnel.

‘De Sutter est également le seul à vouloir redémarrer E5 Mode sous la même bannière (ndlr: garder le nom et le logo du magasin), ce que nous ne pensions pas possible’, indique Sven De Scheemaeker, de ACV Puls. Et le groupe reçoit un soutien financier de PMV, le service d’investissement du gouvernement flamand, qui inspire confiance.

Que proposent Colruyt et BTX ?

Colruyt veut, lui, reprendre les magasins afin de les transformer en filiales de Fiets! ou de ZEB et engager 20 employés de façon permanente. ‘En outre, l’entreprise compte mettre en place une cellule d’emplois via laquelle 100 autres employés de E5 Mode pourront postuler pour un job dans l’un des projets de Colruyt’, explique M. Dauwe.

Enfin, le groupe danois BTX conserverait un minimum de 100 employés, ‘mais il pourrait en reprendre davantage s’il voit qu’il y a de la place pour une expansion’. Selon De Scheemaeker, cette possibilité doit être prise avec des pincettes. ‘Les acheteurs disent toujours qu’il y a une possibilité d’expansion, mais cela reste à voir’, confie-t-il.

Quatre années de pertes

Il semble que De Sutter ait les meilleures chances d’acquérir le mode E5. ‘La famille connaît parfaitement l’entreprise, car elle l’approvisionne en vêtements depuis des années’, explique De Scheemaeker. ‘Mais nous ne connaissons pas le business plan complet.’

Et c’est une nuance importante. Une entreprise se retrouve rarement dans le rouge sans raison. E5 Mode a depuis longtemps cessé d’être la marque populaire qu’elle était autrefois et enregistre des pertes depuis quatre ans. Lors du dernier exercice financier, cette perte a été de 7 millions d’euros. La chaîne n’a jamais vraiment investi dans le commerce en ligne: la crise du coronavirus lui a porté le coup de grâce.

‘Nous ne sommes pas aveugles à ce sujet. Beaucoup de choses vont devoir changer et nous sommes donc très curieux de découvrir les projets que De Sutter a pour la société.’ Pour l’instant, cela reste secret.

Le 26 janvier, le tribunal des entreprises de Termonde se prononcera sur le nom de l’acquéreur.