Le nouveau patron de e5 Mode: ‘Nos vêtements ne conviennent pas aux Wallons’

La chaîne belge de magasins de vêtements e5 Mode quitte totalement la Wallonie. ‘Notre offre est conçue pour répondre aux besoins du public flamand et ne convient pas suffisamment au public wallon’, a déclaré le nouveau CEO Frédéric Helderweirt.

Les douze magasins e5 Mode de Wallonie disparaîtront progressivement entre avril prochain et 2021, en fonction de leurs contrats de location. En conséquence, 41 emplois vont être supprimés.

Selon l’entreprise, la Flandre et la Wallonie sont deux marchés différents en matière d’habillement. ‘Sur le marché wallon, la gamme de e5 n’est pas considérée comme du prêt-à-porter quotidien. Cette perception est tout à fait différente en Flandre’, explique le nouveau propriétaire et CEO de l’enseigne, Frédéric Helderweirt.

‘En outre, en prenant en compte les 12 magasins, on ne parvient pas à un niveau suffisant d’économies d’échelle pour soutenir toute l’infrastructure et le marketing dont une chaîne de vêtements a besoin’, poursuit-il. ‘Ce sont les raisons principales pour lesquelles nos magasins wallons ne sont pas rentables’

Sur le marché wallon, la gamme de e5 n’est pas considérée comme du prêt-à-porter quotidien. Cette perception est tout à fait différente en Flandre

Frédéric Helderweirt, propriétaire et CEO de e5 Mode

e5 Mode se concentrera dorénavant uniquement sur les magasins flamands. ‘Notre webshop reste évidemment disponible dans les deux langues nationales, pour servir nos clients wallons’, conclut cependant le CEO.

La chaîne ne possède pas de magasin à Bruxelles.

‘Un manque de respect’

Les syndicats de e5 mode ont été ‘pris de vitesse’ par l’annonce de la fermeture progressive des 12 magasins de Wallonie. Ils déplorent un ‘manque de respect’ de la part du nouveau CEO.

‘Il s’agit à la base d’un dossier de l’ancienne direction, qui avait déjà résilié les contrats de location des magasins d’Ath et Verviers pour faire pression sur les prix’, détaille le syndicat socialiste à l’agence Belga.

Le nouveau CEO Frédéric Helderweirt, qui a repris la chaine en 2019, n’était pas présent lors de l’annonce vendredi. ‘C’est un manque de respect pour les partenaires sociaux.’

Selon le Setca, les organisations n’ont pas encore eu l’occasion de le rencontrer depuis sa prise de fonction.

Les discussions quant au plan social débuteront mardi après-midi.