La Chine importe plus de pétrole de Malaisie que cette dernière n’en produit : comment le pétrole sanctionné passe entre les mailles du filet

Une différence entre deux chiffres qui confirme une tendance : la Malaisie est bel et bien une plaque tournante du pétrole sanctionné, transféré sur des navires contenant du pétrole malaisien et revendu en tant que ce dernier.

Depuis le début de l'année, les importations chinoises de pétrole depuis la Malaisie ont doublé. En juillet, la Chine importait 791.000 barils par jour, rapporte Markets Insider. Mais dans ce chiffre, il y a un hic. C'est plus de pétrole que ce que le pays

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20