La société spatiale chinoise présente ses nouvelles fusées, mais elles ressemblent étrangement à celles de SpaceX et Blue Origin

CAS-Space, une entreprise spatiale chinoise détenue par le gouvernement du pays, a présenté sa nouvelle famille de fusées, lundi dernier. Les engins spatiaux sont très similaires à ceux des entreprises occidentales SpaceX et Blue Origin.

Pourquoi est-ce important ?

Une nouvelle course à l'espace a vu le jour ces dernières années. Contrairement à la première édition, qui opposait les États-Unis et l'Union soviétique, cette fois-ci, les acteurs sont beaucoup plus nombreux. Et ils ne sont pas toujours originaux lorsqu'il s'agit de concevoir des vaisseaux.

L’actualité : CAS-Space a ouvert lundi sa première base spatiale commerciale dans la ville chinoise de Guangzhou. Au cours de cette inauguration, la société a introduit la famille de fusées « Lijian ».

  • L’entreprise prévoit de produire un certain nombre de fusées sur le site. Dans le tweet ci-dessous, vous pouvez voir des modèles réduits de la famille Lijian.
  • Ce que l’on remarque immédiatement, c’est que les fusées n’ont pas l’air complètement inconnues. Les deux modèles de gauche, la ZK-1A (une fusée lancée pour la première fois en 2022) et la PR-1A, ressemblent beaucoup à la famille de fusées européennes Vega.
  • Si les similitudes avec les fusées existantes s’arrêtaient là, on pourrait penser qu’il s’agit d’une coïncidence. Mais les deux fusées du milieu, la PR-3 et la PR-3H, ressemblent assez fort à la Falcon 9 d’Elon Musk et à la Falcon Heavy de SpaceX, respectivement.
  • Quant à la fusée la plus à droite, elle ressemble à la New Shepard de Blue Origin, la société de l’ex-PDG d’Amazon Jeff Bezos. Sa capsule spatiale ressemble à une combinaison entre les capsules de SpaceX, le Crew Dragon, et le vaisseau spatial situé sur le New Shepard, la Crew Capsule.

Aucun brevet

À noter : Elon Musk se moque du fait que les fusées de CAS-Space sont si semblables à celles de SpaceX.

  • Pas plus tard qu’en septembre, le centimilliardaire a déclaré que les brevets étaient « pour les faibles » et que SpaceX n’y avait pas recours. En effet, l’utilisation des brevets empêcherait les autres entreprises d’innover. Son entreprise automobile Tesla a également publié ses brevets en 2014.
  • Si les entreprises publient leurs brevets, Musk a déclaré lors d’une interview avec Wired en 2012 que « les Chinois les utiliseraient simplement comme un livre de recettes ». Il semble maintenant que cette prédiction n’était pas si folle.

BL

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20