Ces produits deviendront beaucoup plus chers l’année prochaine, selon un rapport de l’ONU

Un rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) montre que les prix des biens de consommation augmenteront en moyenne de 1,5 % l’année prochaine. Certains produits seront même plus de 10 % plus chers.

Pourquoi est-ce important ?

Le prix d'un seul conteneur maritime a grimpé en flèche au cours des 18 derniers mois, la pandémie de coronavirus ayant perturbé les chaînes d'approvisionnement et les circuits commerciaux. Les pénuries de main-d'œuvre et la hausse de la demande ont créé des goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement.

Les chiffres de l’inflation de ces derniers mois ne le cachent pas : la vie est devenue beaucoup plus chère. Dans notre pays, l’inflation a atteint 4,16 % en octobre, le taux le plus élevé depuis treize ans. Selon un rapport de la CNUCED, il ne faut pas espérer que les prix baissent de sitôt. Au contraire, l’Organisation des Nations unies (ONU) prévoit que les prix des biens de consommation augmenteront en moyenne de 1,5 % l’année prochaine.

Augmentation des prix pouvant atteindre plus de 10 %

« L’analyse de la CNUCED montre que la forte hausse actuelle des taux de fret des conteneurs, si elle se poursuit, pourrait augmenter les prix à l’importation dans le monde de 11 % et les prix à la consommation de 1,5 % d’ici à 2023 », indique le rapport.

Les prix de ces produits augmenteront le plus rapidement, selon la CNUCED :

  • Produits informatiques, électroniques et optiques : augmentation des prix de 11,4 % prévue;
  • Meubles (et autres produits manufacturés) : augmentation des prix de 10,2 % prévue;
  • Textiles, habillement et articles en cuir : une hausse des prix de 10,2 % est attendue;
  • Produits en caoutchouc et en plastique : augmentation des prix de 9,4 % prévue;
  • Produits pharmaceutiques de base et préparations pharmaceutiques : augmentation des prix de 7,5 % prévue;
  • Equipement électrique : augmentation des prix de 7,5 % prévue;
  • Autre matériel de transport : augmentation des prix de 7,2 % prévue;
  • Véhicules à moteur, remorques et semi-remorques : augmentation des prix de 6,9 % prévue;
  • Produits métalliques (à l’exclusion des machines et des équipements) : hausse des prix de 6,8 % prévue;
  • Machines et équipements : hausse des prix de 6,4 % attendue.

Impact sur les petits pays

Les prix à la consommation augmenteraient de 1,2 % aux États-Unis et de 1,4 % en Chine, selon le rapport. L’analyse montre également que les petits pays qui dépendent davantage des importations verraient les prix à la consommation augmenter de 7,5 %.

Certaines entreprises ont choisi d’envoyer des produits plus petits par avion en raison de l’augmentation rapide des coûts de fret, bien que le fret aérien soit généralement plus cher.

Selon les analystes, la hausse des coûts de transport pourrait avoir un impact négatif sur la croissance économique des plus grandes économies. Selon le rapport, la production industrielle, moteur essentiel de la croissance, chutera de plus de 1 % aux États-Unis et dans la zone euro et de 0,2 % en Chine si les taux de fret augmentent de 10 % et que les chaînes d’approvisionnement restent perturbées.

Plus
My following

Bone Therapeutics achève le placement de nouvelles actions

08/12/2021 06:15

(ABM FN) Bone Therapeutics a réalisé le placement de plus de 4,8 millions de nouvelles actions auprès d'un groupe d'investisseurs institutionnels. C'est ce qu'a annoncé la biotech wallonne mercredi matin. 

Les actions ont été placées à 0,68 euros pièce et Bone a ainsi levé 3,3 millions d'euros. 

Cet argent sera utilisé pour la poursuite du développement d'ALLOB, précise Bone, mais contribuera également au développement de la nouvelle plateforme iMSC.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20