« Les prix du transport maritime n’ont pas fini leur ascension »

Les tarifs d’expédition sont à leur plus haut niveau depuis plusieurs années. Cette hausse des prix s’explique, d’une part, par la forte demande de transport maritime, poussée par les politiques de relance, et, d’autre part, l’engorgement des ports, grippés par la crise sanitaire. Des analystes estiment que les taux de fret resteront élevés, au moins pendant le second semestre de 2021 et peut-être au-delà.

« Si les tarifs d’expédition ont atteint leur plus haut niveau depuis plusieurs années, ils n’ont pas encore atteint le pic financier que nous avons déjà eu auparavant», a dit Rashpal Bhatti, vice-président de la chaîne d’approvisionnement maritime chez le géant minier BHP à CNBC. Le dernier grand boom du transport maritime a pris fin en 2008, à la suite de la crise financière mondiale.

Pourquoi est-ce que les prix augmentent ?

Les prix s’expliquent par le boom des produits de base, la forte demande de transport maritime et l’engorgement des ports, alors que certaines parties du monde se remettent encore de la pandémie.

James Marshall, PDG et fondateur de la société de transport maritime Berge Bulk, explique à CNBC que les politiques gouvernementales de relance y sont aussi pour quelque chose. Les autorités injectent des liquidités dans le système par le biais de mesures de relance – et cela a été un « levier clé » pour alimenter la croissance économique. Cependant, il ajoute que le variant delta, ainsi que les quarantaines et infections liés à celui-ci, bloque encore fortement les ports maritimes. Cela pourrait conduire à « un resserrement significatif du marché au cours du second semestre de l’année », dit-il. Les analystes estiment que les taux de fret resteront élevés, au moins pendant le second semestre de 2021 et peut-être au-delà.

« S’agit-il d’un super cycle économique ? Je dirais que non, pas encore, mais il a le potentiel pour le devenir », a déclaré Mark Williams, directeur général de Shipping Strategy, une société de conseil maritime. Un supercycle est une période prolongée de prix élevés et croissants, généralement due à une forte demande et à une faible offre. Il ajoute qu’il a de bons espoirs que le marché du fret sera encore robuste jusqu’en 2023.

Comment cela va-t-il évoluer?

Si l’inflation devient un problème, les gouvernements pourraient relever les taux d’intérêt, ce qui pourrait ralentir, voire inverser, la croissance économique et le cycle du transport maritime, a déclaré un analyste, impactant aussi les tarifs d’expédition. Du côté de l’offre, M. Bhatti de BHP a déclaré qu’une amélioration de la situation pandémique pourrait modérer la flambée des prix. Lorsque les restrictions imposées par Covid seront levées, la congestion des ports sera réduite et libèrera des capacités d’expédition. Cela aura pour effet d’atténuer certains des pics que nous avons observés », a-t-il déclaré.

Les répercussions

La hausse de prix du transport maritime perturbe toute la chaine d’approvisionnement : du prix des conteneurs, au transport ferroviaire, jusque dans le prix des consommateurs. Ainsi, Mattel et Hasbo, deux grands producteurs de jouets, ont déjà prédit des hausses de prix dans leurs jouets.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés