Ces groupes feraient mieux de ne pas se faire vacciner contre le Covid-19 (dans un premier temps)

Isopix

Si tout se déroule comme prévu, notre pays entamera la vaccination contre le coronavirus à partir du mois de janvier. Si cette annonce constitue un soulagement pour de nombreuses personnes, le vaccin ne sera toutefois pas recommandé, dans un premier temps, pour certains groupes.

Notre pays a dévoilé jeudi sa stratégie de vaccination contre le coronavirus. Celle-ci se fera par étapes. Dans une première phase, les résidents et le personnel des maisons de repose seront vaccinés. Cette phase devrait durer jusqu’en fin janvier ou février. Ce sera ensuite au tour du personnel soignant et des personnes de plus de 65 ans. Les experts estiment que le reste de la population devra attendre l’été pour être vacciné.

Pas pour les femmes enceintes

Si de nombreux experts s’accordent sur l’innocuité des vaccins contre le coronavirus, il est néanmoins conseillé à certains groupes de ne pas se faire administrer le vaccin dès qu’il sera disponible pour le grand public.

Pour commencer, les femmes enceintes ne seront pas vaccinées. ‘Il n’existe actuellement aucune donnée sur l’effet du vaccin sur les femmes enceintes’, a déclaré l’épidémiologiste Pierre Van Damme jeudi soir sur VTM. ‘Nous pourrons vacciner les femmes enceintes dès que des études prouveront que c’est sans danger pour elles’.

Les personnes qui sont allergiques à certains composants du vaccin ne devraient pas non plus être vaccinées. ‘Celles qui veulent tout de même se faire vacciner devraient le faire dans un hôpital. Un médecin pourra alors intervenir immédiatement en cas de réaction allergique’, a expliqué Pierre Van Damme.

Immunité de groupe

‘Nous allons également reporter la vaccination des personnes atteintes de maladies aiguës. Je pense, par exemple, aux personnes qui suivent un traitement contre le cancer. Peut-être pourront-elles être vaccinées plus tard’, a ajouté l’épidémiologiste.

Il subsiste également à l’heure actuelle des doutes sur le fait que les enfants seront aussi vaccinés. Ils ne sont actuellement pas inclus dans la stratégie de vaccination. ‘Nous ne disposons pas encore de résultats sur l’utilité des vaccins chez les enfants. Cela n’a pas encore fait l’objet d’une recherche. Dès que nous aurons des résultats, nous pourrons prendre une décision’, a fait savoir le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a).

Comme tout le monde ne pourra pas se faire vacciner, Pierre Van Damme a souligné le rôle crucial que devra donc jouer l’immunité de groupe. ‘Notre société doit protéger de manière indirecte ceux qui ne peuvent pas (dans l’immédiat) être vaccinés’, a-t-il conclu.

Lire aussi: