Vaccination, fêtes, ski… Jean Castex fait le point sur ce qui attend la France

Jean Castex – Thibaud Moritz/ABACAPRESS.COM

Ce jeudi soir, le Premier ministre français Jean Castex a fait le point sur la stratégie de vaccination qui sera prochainement mise en place chez nos voisins. Il a également profité de la conférence de presse pour communiquer les recommandations de son gouvernement pour la période des fêtes de fin d’année.

Les fêtes

Les Français pourront fêter Noël et le Nouvel An en famille et/ou entre amis. Le couvre-feu en vigueur à partir du 15 décembre dans le pays sera levé durant les soirées des deux réveillons.

Toutefois, afin de ne pas risquer de déclencher une recrudescence de la propagation du virus, le gouvernement français recommande de ne pas dépasser un total de six adultes à table, hors enfants. Des préconisations complémentaires de prudence devraient suivre prochainement.

‘Il nous faudra respecter les gestes barrière et toujours veiller à protéger les plus fragiles, en particulier nos aînés’, a d’ores et déjà prévenu Jean Castex.

‘La plupart de nos voisins européens ont fixé un nombre maximum de convives à réunir pour ces réveillons, allant de 6 à 10 personnes, hors enfants, selon les pays’, a poursuivi le Premier ministre français.

Pour rappel, ce ne sera pas le cas en Belgique, puisque chaque foyer ne pourra inviter qu’une seule personne. Les personnes isolées pourront en inviter deux. Le Premier ministre belge Alexander De Croo a confirmé ce jeudi à la Chambre qu’il n’y aurait pas d’assouplissement des règles pour Noël et Nouvel An.

Ski

Les autorités françaises ont décidé que les domaines skiables ne seraient pas autorisés à ouvrir durant les fêtes. Une décision qui a logiquement suscité la colère du secteur. Une colère que Jean Castex a dit ‘comprendre’ ce jeudi.

‘Nous souhaitons éviter les grands mouvements de population, les rassemblements dans des lieux déterminés. C’est une mesure préventive’, a cependant justifié le Premier ministre, qui a ajouté que son gouvernement travaillait à des ‘indemnisations pour les professionnels’.

Concernant les pays européens qui pourraient choisir de ne pas fermer leurs stations de ski, ‘le dialogue n’est pas rompu’, a assuré Jean Castex. ‘Nous souhaitons qu’à situation sanitaire comparable, des mesures comparables soient prises en Europe.’ 

Campagne de vaccination

Le chef du gouvernement français a également fait savoir que la vaccination contre le coronavirus serait gratuite pour tous. Un budget de 1,5 milliard d’euros a été prévu à cet effet.

‘La France disposera d’un potentiel de 200 millions de doses, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes’, a précisé Jean Castex, la plupart des candidats vaccins actuels nécessitant deux injections à plusieurs semaines d’intervalle pour déployer leur effet protecteur.

La stratégie française de vaccination se fera en trois phases:

  • La première concernera les personnes prioritaires, c’est-à-dire les personnes âgées en Ehpad prioritaires, ainsi que les soignants à risque. Cela représente environ un million de personnes.
  • La seconde concernera 14 millions de personnes ‘présentant un facteur de risque lié à l’âge’.
  • La phase trois débutera après le printemps et concernera progressivement l’ensemble de la population.

Le point sur la situation épidémique en France

Enfin, le Premier ministre a également fait le point sur la situation épidémique en France.

‘Le nombre de cas positifs diminue. Nous pourrions passer prochainement la barre des 10.000 cas quotidiens en moyenne. La pression sur les hôpitaux s’allège progressivement’, a-t-il passé en revue.

‘La France est le pays d’Europe où la baisse de la pression épidémique a été la plus forte et la plus rapide’, a encore affirmé Jean Castex.