« Bonnes nouvelles » de la Fed: Wall Street finit dans le vert, et pourrait continuer ce rallye dans les semaines à venir

Les annonces des mesures de resserrement monétaire de la part de la Réserve fédérale ont été interprétées de manière positive par les marchés boursiers, tout comme l’annonce d’avancées dans les négociations Russie-Ukraine.

Mercredi en début d’après-midi (heure locale) le président de la Réserve fédérale Jerome Powell a annoncé que le taux d’intérêt serait relevé de 0,25 point de pour cent. Entre le lignes, on peut également comprendre que six autres hausses des taux d’intérêt sont prévues. Un nouvelle bien digérée par la bourse, qui s’attendait à ces chiffres et n’a pas été bousculée par un chiffre plus élevé que ses attentes, par exemple.

Le Dow Jones termine ainsi sa troisième journée consécutive dans le vert : une première en plus d’un mois, rapporte CNBC. Il a gagné 1,55% sur la journée, contre 2,24% pour le S&P 500 et même 3,77% pour le Nasdaq. Les valeurs technologiques, mal en point depuis le début de l’année car jugées moins sûres en temps de resserrement monétaire et remplacées par des valeurs plus sûrs par certains investisseurs, ont bien terminé dans le vert aussi, avec 6% pour Meta et 4% pour Netflix.

Les contrats à terme liés à ces trois indices boursiers n’ont que très peu augmenté ou sont restés identiques. Cela veut dire qu’à plus long terme, le marché ne s’attend pas à un effet négatif de la hausse des taux d’intérêt non plus.

C’est que les investisseurs observent que la Fed s’attaque au problème de l’inflation. « Le graphique à points (l’estimation de la hausse des taux sur toute l’année, jusque 1,9% en 2022 et 2,8% en 2023, NDLR) montre qu’ils sont à la traîne, et nous savons tous qu’ils sont à la traîne, et qu’ils essaient d’y remédier », explique Stephanie Link, de Hightower Advisors, à CNBC. « Au moins, ils disent au marché ‘nous essayons d’y rémédier’. »

Rallye boursier

Pour les semaines à venir, jusqu’à à la prochaine réunion en mai, Jeffrey Gundlach, de DoubleLine Capital s’attende à un rallye boursier, c’est-à-dire une période d’augmentation des valeurs. Il pense que l’indice de volatilité, ou « jauge de peur de Wall Street », montre que les ventes massives observées depuis le début de l’année ont assez duré.

« Plan de neutralité » en Ukraine

Ailleurs dans l’actualité, la journée de mercredi a également été marquée par l’avancée dans les négociations entre la Russie et l’Ukraine, et l’annonce de l’élaboration d’un plan de neutralité. Il n’est pas sûr s’il peut s’agir d’une perspective pour la fin de la guerre, mais l’hypothèse d’amélioration a en tout cas contribué à la hausse des indices boursiers.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20