Biden impose le vaccin ou un test Covid hebdomadaire aux employés des grandes entreprises

Le président américain Joe Biden a annoncé des mesures Covid radicales qui obligeront notamment les employés des grandes entreprises à se faire vacciner ou à se soumettre à un test hebdomadaire de dépistage. Ces mesures toucheraient environ 100 millions d’Américains.

Dans un discours prononcé jeudi, M. Biden a déclaré que le ministère américain du Travail était en train d’élaborer une norme d’urgence temporaire qui obligera tous les employeurs comptant plus de 100 employés à s’assurer que leurs employés sont vaccinés ou testés chaque semaine.

La vaccination obligatoire s’appliquerait également aux quelque 4 millions d’employés du gouvernement fédéral et aux employés des sous-traitants employés par l’État. 17 millions de travailleurs de la santé sont également couverts par la même mesure.

« L’été de la liberté »

Au niveau des fonctionnaires, américains, le taux de vaccination n’est pas encore connu. La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que chaque agence fédérale tient des statistiques sur la vaccination de ses employés mais a refusé de donner des chiffres jeudi.

Au début de l’année, le président Biden avait promis un « été de liberté » face au virus, mais le variant Delta a fait augmenter le nombre d’infections. Certains l’accusent d’avoir sous-estimé la haute contagiosité de ce variant et l’inflexibilité de millions d’Américains non vaccinés.

La nouvelle vague, combinée au retrait chaotique des États-Unis d’Afghanistan, menace de causer des dommages politiques durables à M. Biden. Sa cote de popularité est passée sous la barre des 50% dans plusieurs sondages d’opinion.

Pas une question de « choix personnel »

Dans son discours, M. Biden a imputé la remontée des chiffres en cours aux États-Unis aux 25% de la population qui n’ont pas été vaccinés et aux hommes politiques qui, selon lui, « travaillent activement à saper la lutte contre le Covid-19 ».

Le président américain a déclaré que ses nouveaux ordres de vaccination n’avaient rien à voir avec la liberté ou le choix personnel. « Il s’agit de se protéger et de protéger les personnes qui vous entourent – les personnes avec lesquelles vous travaillez, les personnes qui vous sont chères, les personnes que vous aimez. Mon travail de président est de protéger tous les Américains », a-t-il déclaré.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés