Après les paquets de cigarettes, les bouteilles d’alcool doivent-elles porter un message d’avertissement?

La question mérite d’être posée. Une association anglaise aimerait mettre des messages d’avertissement sur les bouteilles d’alcool, à l’instar de ce qui se fait déjà pour les paquets de cigarettes. Mais ce n’est pas sûr que cela arrive sur le court terme en Belgique, par exemple.

La Royal Society for Public Health (RSPH) estime qu’il existe actuellement un manque important de sensibilisation aux dangers de l’alcool dans l’espace public. Cette association de lutte pour la santé publique britannique aimerait le combler en ajoutant des avertissements sanitaires.

Les bouteilles d’alcool seraient affublées de gros encarts recouvrant quasiment la totalité de leurs étiquettes sur lesquels on lirait des messages comme « L’alcool tue », « L’alcool est responsable de milliers de cancer », etc.

Même si la Commission européenne a demandé aux producteurs de plancher sur un meilleur affichage des composants de la boisson, cela semble difficile d’imaginer pareil procédé.

Plan Alcool

À la différence des cigarettes, soumises à la même réglementation dans toute l’Europe, la législation concernant les bouteilles d’alcool varie en fonction des pays. La Commission européenne a bien demandé aux producteurs d’alcool de trouver une solution pour afficher des informations comme l’âge légal pour consommer, les composants ou encore les risques liés à cette consommation. Mais cet affichage serait discret et il serait fait sur base volontaire, en tout cas en Belgique. »Des discussions ont eu lieu sur la mise en œuvre d’un Plan Alcool en Belgique », nous explique Mathieu Capouet, expert tabac et alcool au SPF Santé publique. « Mais un accord politique n’a pas été trouvé et ce Plan Alcool n’a pas abouti. (…) Suite à cet échec, la ministre de la Santé Maggie de Block doit normalement prendre des actions concernant l’étiquetage, en accord avec le secteur. »En gros, rien n’a encore été décidé. Mathieu Capouet nous le confirme: « Un avertissement sanitaire semblable à celui que l’on trouve sur les paquets de cigarette n’est pas à l’ordre du jour ».