3 raisons pour lesquelles le bitcoin ne parvient plus à franchir la barre des 60.000 dollars

(Isopix)

Le bitcoin (BTC) est à nouveau en légère baisse après que la cryptomonnaie la plus populaire au monde a échoué à franchir la barre des 60.000 dollars. Un expert de Cointelegraph suggère que le repli n’est pas encore terminé, trois raisons à l’appui.

Ainsi, Cointelegraph cite la cupidité, la défection des bitcoins sur les plateformes d’échange et les ‘altcoins’, comme le dogecoin, comme principaux obstacles.

1) Dogecoin

Initialement, c’est l’ether (ETH) qui a mené le peloton des cryptos en début de semaine, dépassant le bitcoin grâce à son parcours record jusqu’au-dessus des 3.000 dollars.

Aujourd’hui toutefois, c’est le dogecoin (DOGE) qui remonte par rapport aux autres cryptos. La monnaie numérique blagueuse est repassée au-dessus des 0,47 dollar, suite à son intégration sur la populaire plateforme de trading eToro.

Le ‘DOGE’ a grimpé de 72% en une semaine, contre 3% pour le bitcoin au moment de la rédaction de cet article.

Source: TradingView

La part de marché du bitcoin est actuellement de 46,3% et continue de baisser face à l’afflux de (nouveaux) altcoins.

2) Plateformes d’échange

Une mesure qui pourrait bientôt poser des problèmes aux investisseurs en bitcoins est le solde total du BTC sur les plateformes d’échanges de cryptomonnaies.

Une plateforme d’échange n’est rien d’autre qu’une bourse. Ces crypto exchanges mettent en relation l’offre et la demande de cryptomonnaies. Cependant, dans ce cas de figure, vos pièces numériques sont gérées par un tiers (ce qui n’est pas l’intention initiale du trading de cryptomonnaies). Vous ne disposez donc pas des ‘clés privées’ de l’échange. Et cela n’est pas sans risque. Les plateformes d’échange ont un nombre énorme de pièces sur leurs adresses de réception. Ce qui en fait des cibles rêvées pour les pirates informatiques.

Alors que les plateformes ont connu une forte tendance générale à la baisse de leur balance de BTC au cours de l’année dernière, une image différente s’est récemment dessinée. Les pics de l’offre sur les crypto exchanges – lorsque les traders renvoient leurs pièces numériques vers leurs comptes d’échange – suggèrent que davantage de personnes souhaitent vendre leurs bitcoins.

Selon les données de la plateforme de surveillance Bybt, 12.234,69 BTC sont arrivés chez le leader mondial Binance au cours des sept derniers jours. Mais Binance n’est pas seule dans ce cas: OKEx, Huobi, Bitfinex et Kraken ont toutes vu leur balance de BTC augmenter au cours des dernières 24 heures.

La plateforme institutionnelle Coinbase Pro, quant à elle, vient de perdre 11.797 BTC, ce qui est conforme à la tendance à l’œuvre cette année, et non pas seulement ces derniers jours.

3) La cupidité

Contrairement à ce qu’affirme Gordon Gecko dans le film ‘Wall Street’, la cupidité n’est pas toujours une bonne chose…

Le site ‘Crypto Fear & Greed Index’ évalue le niveau de peur et de cupidité sur le marché.

Source: alternative.me

Mais pourquoi ‘mesurer’ la peur et la cupidité (en dehors du ‘comment’)?

Le comportement sur le marché des cryptomonnaies est très émotionnel. Les gens ont tendance à se montrer cupides lorsque le marché est en hausse, ce qui entraîne la fameuse FOMO (Fear of missing out). En outre, les gens vendent souvent leurs pièces sur base d’une réaction irrationnelle à la vue de chiffres en rouge.

Il existe deux hypothèses simples: une peur extrême peut être le signe que les investisseurs sont trop inquiets. Cela peut constituer une opportunité d’achat. Lorsque les investisseurs deviennent trop gourmands, cela signifie que le marché est mûr pour subir une correction.

Aujourd’hui, l’indice attribué au marché des cryptomonnaies affiche un score global de 65/100, ce qui correspond à la ‘cupidité’ comme sentiment général.

Source: alternative.me

Ce chiffre est encore inférieur au pic observé plus tôt dans l’année – un niveau qui garantit pratiquement une liquidation – mais le haut niveau de volatilité signifie que l’indice ne restera pas longtemps dans la même zone. La ‘cupidité’ peut en effet se transformer en ‘cupidité extrême’ ou en ‘peur extrême’ en seulement quelques jours, voire plus rapidement.

Le 27 avril, par exemple, l’indice n’affichait que 27/100 …

Pour aller plus loin: